/sports/huntfish
Navigation

Un nouveau type d’appât

Un nouveau type d’appât
Plusieurs espèces de poissons, comme la truite mouchetée et la perchaude, raffolent de ces petites teignes momifiées.

Coup d'oeil sur cet article

Les pêcheurs utilisent plusieurs types d’esches pour déjouer les espèces convoitées.

Le plus commun de tous les appâts est le lombric, qu’on appelle communément ver de terre. Il y a aussi les ménés et les sangsues qui sont très populaires.

Certains amateurs qui taquinent les poissons sous la glace se servent d’asticots.

Ces petites bestioles répugnantes sont en fait des charognards qui participent à la décomposition de la viande et elles se transformeront en grosse mouche noire à la fin de leur cycle.

Plusieurs personnes ont horreur de ces bibittes, qu’il faut conserver au froid pour éviter la métamorphose non désirée.

Ces insectes sans vie sont colorés avec des sirops alimentaires naturels

NOUVEAUTÉS

Jean-Christophe Doyen et son épouse Michèle sont des Français d’origine qui se sont installés chez nous il y a cinq ans. Ce monsieur pêche les salmonidés et les carnassiers depuis sa tendre enfance.

À l’époque, en Europe, comme plsieurs autres passionnés, il utilisait des teignes vivan­tes pour inciter les poissons à mordre. Ce type de larve vit et croît dans les ruches d’abeilles et se nourrit de miel. Au fil des temps, ces bestioles deviennent des papillons.

Ces teignes ont la même forme que celle des asticots, mais elles sont légèrement plus volumineuses.

Jusqu’à tout récemment, il n’était pas possible d’acquérir ce type d’offrande au Canada. Un des contacts de Jean-Christophe, qui vit toujours en France, vend ces appâts tout à fait uniques en Europe et il a offert à son pote de devenir distributeur au Québec.

Ce que les produits Cléopatra ont d’unique, c’est qu’il s’agit de teignes momifiées. En fait, ces larves sont récoltées juste avant leur transformation et elles sont gelées très rapidement.

Par la suite, ces insectes sans vie sont colorés avec des sirops alimentaires naturels. Dix teintes sont proposées à la clientèle.

Finalement, on traite le tout au sorbate de potassium, qui est l’équivalent d’un sel de conservation. Les producteurs s’assurent ainsi que leurs offrandes puissent être conservées de 6 à 12 mois, à des températures ambiantes de 5 à 15 ºC.

AVANTAGES

Bien que leur aspect ne soit pas invitant, il faut savoir que ces petits insectes sont totalement inanimés. Même les gens qui ont horreur d’enfiler des vers de terre n’ont aucun problème à manipuler ces derniers.

Les teignes momifiées sont faciles à manier et à transporter. De plus, ces esches offrent une bonne tenue sur l’hameçon, elles ne salissent pas l’embarcation ou les autres items, elles ne se décolorent pas, elles se décomposent en peu de temps dans l’environnement ou elles sont tout simplement bouffées par des bêtes ou des oiseaux.

UTILISATION

Il y a plusieurs façons de les exploiter pour déjouer les poissons.

Quand on tente de capturer des truites, on peut les monter derrière une cuillère, au bout d’un bas de ligne, sur un hameçon nº 6 ou 8. Il est important d’enfiler les Cléopatra en entier sur la hampe, en débutant par la portion de la queue. Il est aussi possible d’en placer deux de suite, idéalement de couleurs différentes, et d’en laisser une dépasser de la pointe.

Selon M. Doyen, ses produits rehaussent la présentation des dandinettes et de plusieurs autres genres de leurres.

VARIATION

Cet importateur lancera prochainement sur le marché des morios, qui sont des larves d’insectes de plus grande taille et des vers de farine, plus longs et profilés.

Pour l’instant, il y a une vingtaine de boutiques spécialisées qui les ont en stock. Il y a toutefois fort à parier que plusieurs autres commerces emboîteront le pas sous peu.

Pour en savoir plus, composez le  418-476-5065.

Commentaires