/news/currentevents
Navigation
Vague de colis suspects

«Inoffensifs», assure le SPVM

Coup d'oeil sur cet article

Au moins 23 enveloppes contenant de la poudre blanche ont été envoyées mercredi aux quatre coins du Québec, notamment au bureau de comté de divers députés libéraux, dont ceux du premier ministre Jean Charest, selon la Sûreté du Québec.

« La police de Montréal a reçu 11 dossiers, de notre côté on en a 12 qui sont répartis autant à Sherbrooke, en Estrie, en Montérégie, à Québec et dans la région de Laval », a affirmé la SQ lors d’un point de presse mercredi soir, rappelant au passage que la substance trouvée à l’intérieur des enveloppes est inoffensive.

 

« Certains envois qui ont été reçus dans des bureaux de circonscription de députés portaient la marque du FARQ, donc des Forces armées révolutionnaires du Québec, a-t-on ajouté. Évidemment, le groupe antiterroriste de la SQ a été mis à contribution. »

Cette appellation fait référence, 48 ans plus tard, au bras armé du Front de libération du Québec (FLQ), qui aurait existé de juin à septembre 1964. La Sûreté du Québec a toutefois soutenu qu’il était trop tôt pour y voir une résurgence du groupe, ou encore établir des liens avec le tumulte général entourant le conflit étudiant et la loi 78.

À Montréal

Les enveloppes envoyées à Montréal ont été expédiées notamment au bureau de la ministre Christine St-Pierre, à celui du ministre de l'Environnement Pierre Arcand, devant le siège social de Loto-Québec où se trouve le bureau de la CRÉPUQ, au bureau du député provincial de Laurier-Dorion de Gerry Sklavounos et au local de l’ancien chef du Parti libéral du Canada, Stéphane Dion.

D’autres enveloppes ont été envoyées chez TVA, au siège social de Québecor, à « La Presse » et au 5144, boulevard Saint-Laurent, où se trouvent les locaux de Cinemaginaire, la compagnie de production cinématographique fondée par Denise Robert et Daniel Louis.

D’abord considérés comme suspects, les colis envoyés ont finalement été jugés inoffensifs, ne contenant aucun explosif. Les enveloppes renfermaient une substance blanche poudreuse de nature inconnue qui a été identifiée par la suite comme étant du bicarbonate de soude, a indiqué le porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal.

Un peu partout au Québec

Ailleurs au Québec, des colis suspects ont notamment été envoyés au bureau de comté de la ministre de l’Éducation Michelle Courchesne à Laval, celui du ministre des Transports Pierre Moreau à Châteauguay, celui du député libéral Pierre Paradis à Lac Brome ainsi qu’à ceux de la ministre Monique Gagnon-Tremblay et du premier ministre Jean Charest à Sherbrooke.

Dans tous les cas, les services de police ont dû faire évacuer les locaux visés afin de déterminer si la substance blanche retrouvée dans les enveloppes pouvait être dangereuse. Le tout s’est avéré inoffensif.

À Québec, les animateurs radio Stéphane Dupont, Jeff Fillion et Gilles Parent ont également été visés. Encore là, la police a qualifié la poudre blanche contenue dans les enveloppes d’inoffensive.

 

 

Commentaires