/sports/hockey
Navigation

Ô Canada, version « Grigo »

Grigorenko
© Agence QMI √ Si Mikhail Grigorenko est repêché en première ronde, vendredi, il pourra être placé sur une liste spéciale de protection par les Remparts de Québec, qui pourront repêcher un troisième joueur européen, mercredi prochain.

Coup d'oeil sur cet article

La croisade de Mikhail Grigorenko afin de prouver à ses détracteurs qu’il n’entend pas évoluer dans la KHL a pris une nouvelle tournure jeudi. Il a visité les installations des Oilers d’Edmonton vêtu d’un polo rouge et blanc orné d’une feuille d’érable!

Le no 25 des Remparts de Québec prend tous les moyens pour montrer son amour de l’Amérique. Habituellement, le but d’une visite n’est pas de prouver quoi que ce soit aux formations professionnelles, mais les récentes rumeurs envoyant Grigorenko dans la KHL ne lui ont pas laissé le choix.

La mono va mieux

Aux prises avec une mononucléose, qui l’a passablement affecté lors des séries éliminatoires avec les Remparts, la saison dernière, et qui l’a forcé à rater les tests physiques au camp d’évaluation de la LNH la semaine dernière, le centre russe se sent maintenant mieux.

« J’ai recommencé à m’entraîner il y a quelques jours, ce que je n’avais pu faire lors des six dernières semaines. »

C’était la deuxième visite des installations d’une formation de la LNH pour Grigorenko. Il a déjà rencontré l’état-major des Islanders de New York il y a quelques jours et a confirmé qu’il en fera de même avec celle du Canadien de Montréal sous peu, sans préciser la date exacte de la rencontre.

Commentaires