/news/politics
Navigation
Windsor-Détroit

Le nouveau pont est un bon investissement selon Stephen Harper

Harper
Photo: JOEL BOYCE / Agence QMI M. Harper a promis que ce nouveau pont sera construit coûte que coûte.

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA - La construction d’un nouveau pont « visionnaire » pour relier Windsor, en Ontario, à Detroit, dans l’État du Michigan, coûtera cher au gouvernement fédéral.

« Le jeu en vaut la chandelle, car il s’agira d’une véritable manne pour le tourisme et le commerce », a déclaré vendredi le premier ministre Stephen Harper à Windsor, en Ontario.

Un prêt du gouvernement fédéral de 550 millions $ se financera pratiquement tout seul grâce à des ponts à péage, a-t-il ajouté.

« Le gouvernement du Canada s’engage à faire un investissement d’envergure parce qu’il s’agit d’un important projet », a justifié le premier ministre.

« Sans exagération, il s’agit du plus important projet d’infrastructure national et international que le gouvernement conservateur complétera pendant mes mandats de premier ministre. »

Le passage Windsor-Detroit est la principale porte d’entrée des marchandises au Canada et aux États-Unis. Quelque 8000 camions et 30 000 voitures y passent tous les jours.

Ce projet en partenariat public-privé coûtera entre 3,5 et 4 milliards $. Ottawa déboursera au moins 1 milliard $ pour la construction du pont comme tel, soit 550 millions $ pour le côté canadien du pont et un prêt jusqu’à concurrence de 550 millions $ pour le côté américain du pont. Le gouvernement américain assumera l’ensemble des coûts pour le poste d’inspection douanière en sol américain.

Quant aux contribuables du Michigan, ils ne verseront pas un sou à ce projet qui avait suscité un tollé d’opposition à la législature de l’état.

« Au Michigan, en raison de leur système politique et des défis auxquels ils font face, leur contribution est plus limitée », a dit M. Harper.

Selon lui, l’argent prêté au Michigan sera en fin de compte « le meilleur investissement que fera jamais le gouvernement du Canada », car ce prêt sera remboursé grâce aux péages.

Pour sa part, le gouverneur du Michigan, Rick Snyder, a expliqué que l’état était encore « en crise » et que le taux de chômage, de 14 % en 2009, oscillait toujours autour de 8,5 %. Selon lui, ce pont est essentiel pour relancer le commerce et créer des emplois.

M. Harper a promis que ce nouveau pont sera construit coûte que coûte « peu importe les batailles à venir ». Le propriétaire du pont privé actuel, le pont Ambassador, qui relie Windsor à Detroit, menace de recourir aux tribunaux pour bloquer la construction d’un autre pont.

Le critique néo-démocrate Masse estime qu’il est essentiel de passer aux actes. Le vieux pont Ambassador a fait son temps, a-t-il expliqué.

 

 

Commentaires