/lifestyle/books
Navigation
livres d'ici

Un meurtre chargé de passion et de haine

Coup d'oeil sur cet article

La chasse est ouverte
de Chrystine Brouillet
Édition La Courte Échelle, 344 pages.

Les lecteurs auront un grand plaisir à retrouver la détective Maud Graham dans ce nouveau roman policier intitulé La chasse est ouverte de Chrystine Brouillet. Onzième tome de la série Maud Graham, vendue à plus de 575 000 exemplaires, le roman nous ramène dans le décor inspirant de la ville de Québec.

L’idée du roman de Chrystine Brouillet lui a été inspirée lors d'une rencontre avec le public. Un lecteur lui avait raconté que des compagnons de travail avaient mangé l’oie qu’il avait apprivoisée. Révoltée par l'histoire vraie, l'auteure a commencé à imaginer l'histoire d'une vengeance et l’incapacité d’un homme à surmonter sa colère. Trente ans plus tard, le thème de la vengeance rappelle à l'auteur son premier roman Chère voisine où il était question d’une jeune femme qui punissait sa voisine pour la mort de ses chats.

Et pour mettre un peu plus de complexité dans le travail de l'enquêteur Graham, La chasse est ouverte nous entraîne sur plusieurs pistes difficiles à éclaircir, surtout que l'homme assassiné est détesté de tant de monde que remonter le fil du temps est une tâche quasi insurmontable. Mais Chrystine Brouillet n'a pas fini de nous surprendre, et qui sait, La chasse est ouverte deviendra peut-être un film comme l'a été Le collectionneur, adapté au cinéma par Jean Beaudin.

Requin de la finance

Bernard Saucier est un célèbre homme d’affaires, impitoyable requin de la finance, riche mécène et grand coureur de jupons. Du moins jusqu'au jour où on le retrouve assassiné devant chez lui en pleine nuit après une fête bien arrosée. L'assassin n'a pas hésité et a visé droit au coeur. Or, les pistes sont multiples, car Bernard Saucier collectionnait les ennemis.

La détective Maud Graham comprend peu à peu que ce drame prend ses racines loin dans le temps. Une véritable toile d'araignée d'évènements du passé, chargée de passion et de haine, qui remonte à la surface. Maud Graham saura-t-elle délier les fils de l’intrigue ?

Un coin de paradis
de Caroline Héroux

Vivianne trouve le bonheur après une enfance vécue dans la violence. Mais le destin revient à la charge : sa soeur décède et Vivianne doit accueillir chez elle son neveu orphelin. Rapidement, cette épreuve aura raison de son couple et de ses études à Harvard. En retournant dans ses ressources et ses forces, Vivianne fait prendre à son existence un virage radical. Elle se retrouve mère et apprentie boulangère chez une femme antipathique. Déterminée à faire sa place au soleil, Vivianne saura faire ce qu’il faut pour apprivoiser sa patronne, jusqu’à s’en faire une amie. Mais trouvera-t-elle le prince charmant capable de les aimer, elle et son enfant ?

Un coin de paradis
de Caroline Héroux
VLB Éditeur,
296 pages

Tel maître tel chien
de Kevin Behan

Si votre chien a développé des habitudes particulières, inexplicables, sachez que Kevin Behan vient de sortir un ouvrage où il explique l’origine des comportements canins. Selon l’auteur, les émotions que vous projetez – et que ressent votre chien – lui dictent ses agissements. Pour expliquer cette thèse, l’auteur s’éloigne des théories populaires sur le dressage pour montrer une vision novatrice fondée sur les récentes études en matière d’évolution canine. Avec de nombreux exemples, il montre que ce partage d’un même bagage émotif constitue le nœud de la relation entre l’animal et son maître.

Tel maître tel chien
de Kevin Behan
Édition La griffe,
272 pages

Rose Brouillard, le film
de Jean-François Caron

Salué par la critique et le public avec son roman Nos échoueries (Prix Jovette-Bernier), Jean-François Caron est de retour avec Rose Brouillard, le film. Dorothée, une réalisatrice mandatée par la société de développement Plumules Nord, filme Rose Brouillard, une vieille femme à la mémoire défaillante, afin qu’elle témoigne de son enfance passée sur une île du fleuve. Du haut de la grande falaise, sur l’île du Veilleur, on aperçoit Sainte-Marée de l’Incantation, des villageois aux manches retroussées, des pêcheurs sur les quais, des personnages jardinant sous la feuillée, des touristes, d’autres îles aussi, jusqu’à Montréal, jusqu’à Cuba par temps clair.

Rose Brouillard, le film
de Jean-François Caron
Édition La Peuplade,
238 pages

Commentaires