/news/education
Navigation
Étudiants | Manifestation

Des liens entre Amir Khadir et Nadeau-Dubois ?

Des liens entre Amir Khadir et Nadeau-Dubois ?

Coup d'oeil sur cet article

Autant la Coalition large de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE) que Québec solidaire réfutent les allégations véhiculées sur les réseaux sociaux, à l’effet que des liens étroits existent entre les deux organisations même si certains membres se connaissent bien.

Depuis quelques semaines, nombre de pages Facebook et de blogues ont dévoilé que le colocataire de Gabriel Nadeau-Dubois, Arnaud Theurillat-Cloutier, est le frère de la conseillère d’Amir Khadir dans la circonscription de Mercier, Fanny Theurillat-Cloutier.

Étudiant en philosophie à l’Université de Montréal, M. Theurillat-Cloutier est également membre du Comité du journal de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ).

Tout comme sa soeur, il est un « ami personnel » de Gabriel Nadeau-Dubois.

Comme Québec solidaire appuie ouvertement les étudiants, la machine à rumeurs s’est emballée rapidement sur les réseaux sociaux. Plusieurs internautes ont allégué que les deux organisations « marchaient main dans la main ».

Gabriel Nadeau Dubois
CLASSE

Antipathique aux politiques

« À la CLASSE, nous avons un principe d’indépendance face aux partis politiques », a commenté à ce sujet Gabriel Nadeau-Dubois.

« À preuve, nous n’étions pas présents lors de la conférence de presse organisée par les fédérations étudiantes, avec les représentants de différents partis, lors du dépôt de la loi spéciale. »

Ainsi, aucun membre de l’exécutif de la CLASSE ne détiendrait de carte d’un parti politique, assure M. Nadeau-Dubois.

Machine à rumeurs

« Nous partageons plusieurs revendications avec Québec Solidaire, mais ça s’arrête là. De toute façon, ils connaissent notre antipathie face aux partis politiques. »

Du côté de Québec solidaire, on nie également avoir entretenu des liens avec les membres de la CLASSE, outre le fait de leur avoir donné « deux ou trois conseils ».

« Si ça se trouve, nous avons parlé plus souvent avec les fédérations étudiantes qu’avec la CLASSE, ces derniers temps », affirme l’attaché de presse d’Amir Khadir, Christian Dubois.

« C’est normal qu’il y ait des rumeurs, car nous appuyons les étudiants, mais c’est tout », assure de son côté Christian Dubois.

Commentaires