/travel/outdoors
Navigation
Campings du Québec

10 campings de rêve au bord de l’eau

Coup d'oeil sur cet article

Les pieds dans l’eau, la tête sous la tente, voici 10 campings à faire rêver au bord de la mer, d’un lac ou d’une rivière. De quoi passer des vacances rustiques, nautiques et fantastiques !

1 Réservoir du Poisson Blanc (Hautes-Laurentides)

Sur une île déserte - Un réservoir au milieu duquel sont éparpillés plus de 80 îles et îlots, presque tous sauvages, c’est l’image idyllique que donne à voir le parc régional du Poisson Blanc, à Notre-Dame-du-Laus. Territoire de rêve pour les amateurs de canot-camping, le parc est un vrai dédale d’eau et d’îlots bordés de splendides plages. On y pagaye des heures durant, à moins de faire une pause pour marcher jusqu’au sommet de la montagne du Diable ou pour escalader la paroi Éléphant. Le soir venu, c’est sur une île déserte que l’on plante la tente, face au coucher du soleil.

Tarif : certains sites sont en accès libre, d’autres sont à réserver.

Info : www.poissonblanc.org

2 Île aux lièvres (Bas-Saint-Laurent)

Au milieu du Fleuve  - Que diriez-vous de planter votre tente au milieu du Saint-Laurent? Ce petit bout de terre est le paradis du camping sauvage. Après une courte traversée du fleuve en 20 minutes à partir de Rivière-du-Loup, on pose le pied sur cette île plate et longiligne. Plusieurs sites de camping, plus ou moins accessibles, permettent d’y passer la nuit au son du souffle des rorquals : neuf emplacements à proximité du débarcadère, dix autres dans deux secteurs à 1 h 15 de marche, et trois derniers emplacements à la pointe ouest de l’île pour les campeurs-marcheurs aguerris (4h de marche). Tous révèlent une vue incroyable sur le fleuve depuis la grève de sable et de galets.

Tarif : 43,49 $ par personne pour la traversée aller-retour, plus 30 $ par nuit par emplacement de camping

Info : www.ileauxlievres.com

3 Base de plein air Les Goélands (Côte-Nord, Duplessis)

Vagues, soleil et sable fin - À partir de l’une des quatre nouvelles plates-formes de camping, on domine le fleuve St-Laurent qui prend progressivement des allures d’océan. À moins de 10 km de Port-Cartier, la base de plein air Les Goélands inaugure cette année de beaux emplacements rustiques pour passer la nuit à la belle étoile. En face des îles de Mai, les plages de ce territoire sauvage sont reconnues comme étant les plus belles de la région en raison de leur sable fin et de leur douce pente allant vers la mer. On passe une nuit au son du clapotis des vagues avant une journée de kayak ou de plongée sous-marine dans ce paradis marin peuplé d’une kyrielle de petites îles et de baies miroitantes.

Tarif : 25 $ par nuit

Info : www.baselesgoelands.com

4 L’Anse à la cave (Côte-Nord)

Nuitée avec les baleines - Si ce ne sont pas les baleines que vous voyez passer en sortant la tête de votre tente, ce sont des kayakistes, assurément ! Les pieds dans l’eau, ou presque, les emplacements de camping de Mer et Monde comptent parmi les plus fantastiques du Québec. Ils sont situés à même le sable ou sur des plates-formes en bois qui surplombent la mer, face à un panorama marin grandiose. Le site est bien entendu gardé volontairement rustique et il faut prévoir son eau potable ainsi qu’aller prendre sa douche dans le camping voisin. C’est le prix à payer pour un lieu si unique.

Tarif : 25 $ à 30 $ par nuit (plus taxes)

Info : www.meretmonde.ca

 

5 Parc national du Fjord du Saguenay (Saguenay)

Nuit à la belle étoile - Évasion et isolement sont les maîtres mots du nouveau camping de la Pointe-du-Moulin, situé dans le parc national du Fjord-du-Saguenay. Les dix sites rustiques de la Baie-Sainte-Marguerite ne sont accessibles qu’à pied ou à vélo après une randonnée de 2,3 km. L’idéal pour s’éloigner de la foule de visiteurs et atteindre un secteur où il n’a encore jamais été permis de dormir. La vue depuis la pointe de la baie est à couper le souffle ! Pour les campeurs plus douillets, en tente-roulotte ou véhicule récréatif, le camping Le Bleuvet, au fond de la baie, est une option tout aussi charmante.

Tarif : 23 $ à 29 $ par nuit en fonction du camping et des services

Info : www.sepaq.com

6 Réserve faunique du Saint-Maurice (Mauricie)

Prêt-à-camper - Depuis plusieurs mois, la tente Hékipia simplifie la vie des apprentis campeurs dans les réserves fauniques du Québec. C’est le cas en Mauricie où, en plus des 70 emplacements traditionnels de camping, la réserve faunique propose l’hébergement dans quatre tentes Hékipia. Plus besoin de s’encombrer de la tente, du réchaud ou de la glacière, ce prêt-à-camper (lits, table, réfrigérateur, plaques de cuisson, électricité) se transforme en un vrai petit chez soi, une fois les bagages déposés. L’idéal pour oublier les soucis et profiter de la magnifique vue que l’on a sur le lac Normand et ses rives sablonneuses.

Tarif : 93 $ par nuit (maximum 5 adultes)

Info : www.sepaq.com

7 Camping Le Wilcox, île d’Anticosti

Site d’exception - Des dizaines d’emplacements quasiment déserts, la plage en contrebas et... une épave de bateau, qui gît là depuis plus de 50 ans. Le camping du Wilcox est secrètement le site d’où l’on peut voir les plus beaux paysages côtiers de l’île d’Anticosti. Et certainement un lieu incontournable pour de longues veillées à se raconter les histoires les plus épeurantes ! Le site se trouve à plus d’une centaine de kilomètres de Port-Menier, tout près de Pointe-Carleton. C’est le point de départ de belles randonnées en kayak où l’on peut voir, depuis la mer, les chevreuils s’abreuver et les phoques se réchauffer sur le sable.

Tarif : 24,75 $ par nuit

Info : www.sepaq.com

8 Camping du Pont Couvert (Cantons de l’Est)

Un secret bien gardé - Ce camping, un peu spécial, est le gardien d’un drôle de secret. Situé à l’extrémité du terrain, un secteur caché est réservé aux amoureux de la nature et des baignades fraîches dans la rivière à saumon. De ces 20 grands espaces de camping, on voit et on entend la rivière que les rapides font chanter. À cinq minutes de marche des services du camping, on se sent seul au monde dans la forêt, dans ce coin si romantique. Ce lieu « secret » a d’ailleurs longtemps été celui des amoureux transis en quête d’intimité...

Tarif : 26 $ par nuit par emplacement dans la zone « Le Secret » (rajouter un dollar par service pour les autres sites de camping)

Info : www.campingdupontcouvert.com

9 Parc de la Gatineau (Outaouais)

Les pieds dans le lac - Afin de profiter du parc de la Gatineau pendant plusieurs jours, l’option camping permet de rester au cœur du territoire, à moindre coût. Trois lacs parmi les plus beaux du parc offrent des emplacements de camping, pour les familles, les randonneurs ou les canots-campeurs. Amateur d’intimité, délaissez celui du lac Philippe (253 sites), trop achalandé, et choisissez plutôt celui du lac Taylor (31 sites) très tranquille ou celui du lac la Pêche (32 sites) perché sur des îles, idéal pour le canot-camping. Baignade et nuit inoubliable comprises dans le forfait.

Tarif : 37 $/nuit

Info : www.capitaleducanada.gc.ca

10 Camping Côte Surprise (Gaspésie)

Percé la nuit - S’il est une vue que l’on veut apprécier du matin au soir, c’est bien celle du Rocher Percé et de l’île Bonaventure. Le camping Côte Surprise offre la plus belle carte postale de Gaspésie depuis l’entrée de sa tente ou la fenêtre de sa roulotte. Difficile de choisir parmi les 125 emplacements de camping, du grand RV à la tente deux personnes, qui donnent tous plus ou moins directement sur la merveille des merveilles gaspésienne. Pour un peu plus d’intimité, des sites de camping sauvage proposent un couvert en sous-bois, avec tous les services et les commodités accessibles.

Tarif : de 28 $ à 42 $/nuit en fonction de l’emplacement et des services

Info : www.campingperce.com

 

 

Commentaires