/news/currentevents
Navigation

Le Doc attise les passions

Ses propos sur la communauté arabe suscitent de vives réactions

Le Doc attise les passions
Photo d’archives Coloré et controversé personnage, le psychiatre Pierre Mailloux n’a pas mâché ses mots à l’endroit de la communauté arabe.

Coup d'oeil sur cet article

Les réactions fusent à la suite des déclarations controversées du psychiatre Pierre Mailloux qui traite de « tarée » la communauté arabe et de « malsaine » leur culture.

Les propos discriminatoires tenus par Pierre Mailloux sur CHOI- FM, à Québec, ont particulièrement fait sursauter la communauté arabe et musulmane, mais aussi des lecteurs du Journal, qui se sont déchaînés sur la plateforme de commentaires du site Web, par courriel et sur les réseaux sociaux.

Les avis sont d’ailleurs partagés. Certains croient que Mailloux ose affirmer tout haut ce que tout le monde pense tout bas, d’autres défendent la culture musulmane déplorant l’ignorance et l’incompréhension du psychiatre et de ses sympathisants.

« Pas un hypocrite »

Des commentaires comme « pas très subtil, mais sujet à réflexion », « il a raison à propos des musulmans et de leur culture islamiste répressive contre les femmes » ou « le Dr Mailloux est bien au-dessus des gens et pas hypocrite comme bien d’autres » reflètent une partie de l’opinion publique. Par contre, une minorité seulement reste fidèle à Mailloux.

La conséquence d’accorder de l’importance au personnage du Doc Mailloux facilite l’expression de commentaires qui seraient restés dans l’ombre autrement, craint

Rachad Antonius, professeur de sociologie à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et directeur adjoint de la Chaire de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté de cette même université.

Selon lui, Mailloux, qui s’exprime de manière aussi tapageuse dans les médias, légitimise les discours discriminatoires plus subtils.

Il croit que lorsqu’un groupe est humilié publiquement, les communautés visées voient diminuer leur sentiment d’appartenance, se sentent exclues et marginalisées.

« Je sais que le Québec n’est pas raciste. Globalement, il est respectueux de la différence », continue M. Antonius.

Et des commentaires de lecteurs démontrent aussi ce qu’il avance : « Je suis Arabe et je vis au Québec depuis 12 ans, j’ai des amis Québécois, [...] je les adore et vice versa. »

La ministre s’insurge

Outrée et choquée des propos racistes du Doc Mailloux, la ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles Kathleen Weil, abonde aussi en ce sens : « (Les dires du Dr Mailloux) ne reflètent pas du tout les valeurs québécoises d’ouverture et de respect de la diversité ».

Selon Rachad Antonius, ce qui est sûr, c’est que le « phénomène Mailloux » profite de la vague médiatique pour prendre de l’ampleur.

Un habitué des frasques

De plus, il est bon de se rappeler que l’homme n’en est pas à ses premières frasques, ajoute Fo Niemi, directeur général du Centre de recherche-action sur les relations raciales (CRARR) à Montréal.

« L’homme a ses propos personnels et il demeure difficile de le brimer. Il a droit à son opinion. Le problème, c’est qu’il parle sur les ondes publiques, c’est là que c’est plus déplorable. »

Fo Niemi conclut que le CRARR pourrait se pencher sur le cas et porter plainte au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).

Avec la collaboration de Taïeb Moalla


• Le Collège des médecins et l’Association des médecins psychiatres du Québec n’ont pas souhaité commenter.

ERRATUM : Une erreur malencontreuse s’est produite dans quelques centaines d’exemplaires de notre édition d’hier au sujet du co-chef de Québec solidaire Amir Khadir. Il était écrit que M. Khadir était Serbe, alors qu’il est en réalité d’origine iranienne. Une précision s’imposait même si l’erreur a été rapidement interceptée. Nos excuses.

 

Rachad
Antonius
Sociologue
Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.