/news
Navigation
le policier du journal

Dans la bonne direction

Coup d'oeil sur cet article

La problématique des jeunes conducteurs persiste. Mais à la mi- année, les chiffres sont mieux que l’an dernier. Les cours de conduite obligatoires et la tolérance zéro pour l’alcool chez les moins de 21 ans auraient-ils déjà des effets positifs ? Je l’espère sincèrement. Mais, c’est le temps qui nous le confirmera. Une vie de perdue c’est déjà une vie de trop, entendons-nous souvent. Mais 5 vies de sauvées, à date, c’est mieux.

La vitesse

La vitesse reste la cause la plus probante et fréquente pour les décès de nos jeunes conducteurs. Nos constructeurs automobiles devraient aussi arrêter de valoriser la performance et la vitesse dans leurs publicités. Ironiquement, entre 16 et 18 ans, un jeune conducteur ne peut recevoir un billet de plus de 100 $, peu importe la vitesse qu’il a atteint et l’infraction qu’il a commise au Code de la sécurité routière. Un règlement qui n’a plus sa place au Québec.

Sanctions égales

Un privilège, au départ, qui est devenu presque une incitation à la vitesse, car peu de conséquences financières pour le conducteur de moins de 18 ans. Mêmes privilèges, mêmes sanctions !

Commentaires