/news/currentevents
Navigation
Noyades | focus

28 décès « de trop »

28 décès « de trop »

Coup d'oeil sur cet article

28 décès
« de trop »
Depuis 2008, pas moins de 28 enfants ont perdu la vie de façon tragique en se noyant au Québec. Dans plusieurs cas, le manque de surveillance est en cause.

Héloïse Archambault - Le Journal de Montréal

« Ce sont 28 décès de trop, lance le directeur général de la Société de sauvetage du Québec, Raynald Hawkins. La noyade est un phénomène silencieux et les récents événements nous ramènent à l’ordre. »

Effectivement, le sombre bilan s’est alourdi la fin de semaine dernière, alors que trois enfants de cinq ans ou moins se sont noyés.

Le dernier sur la liste est Ethan Poissant, un bambin de trois ans de Sainte-Martine, en Montérégie. Il est décédé mercredi dernier après avoir lutté pour sa vie durant quatre jours.

Sur les 28 enfants âgés de moins de 12 ans morts noyés depuis 2008, la moitié ont perdu la vie dans des piscines et les 14 autres sur un plan d’eau (rivière ou lac).

Le deuil de Samuel

Pour Christian Lallier, qui a perdu son fils de cette façon tragique en 2004, toutes ces noyades ne sont pas sans rappeler de mauvais souvenirs.

Âgé de deux ans et demi, le petit Samuel s’est noyé dans la piscine hors terre de l’endroit où la famille était en visite pour une épluchette de blé d’Inde. Comme l’échelle n’avait pas été remontée, l’enfant a eu accès à l’eau.

« Il y a toujours des images qui reviennent, confie l’homme. À chaque fois, on a un souci pour les parents qui vont devoir apprendre à vivre avec ce deuil. »

Huit ans après le tragique événement, les parents du petit Samuel ont appris à se pardonner.

« Le jugement des autres était difficile. Des gens qui n’étaient pas là et qui pensent qu’on est des mauvais parents, dit-il. Mais c’était un accident. On ne peut pas se rendre plus coupable. »

Surveillance en cause

Selon la compilation de la Société de sauvetage, le manque de surveillance est en cause dans 12 des 27 décès.

« Quand les enfants ont moins de cinq ans, c’est un manque de surveillance, croit le coroner Jean Brochu, qui a enquêté sur la noyade du petit Jack Vandevenne en 2009. Et la plupart du temps, ce sont des morts évitables. Une noyade d’enfant prend de 15 à 20 secondes. »

S’il est d’accord avec cette affir­mation, Raynald Hawkins croit tout de même que la solution passe par une meilleure sécu­rité autour des piscines.

« Je conviens que la surveillance est en cause. Mais, dans bien des cas, l’enfant ne se serait pas noyé si l’échelle avait été bien remontée ou la clôture bien barrée, nuance-t-il. Il faut aussi améliorer l’éducation. Tout le monde apprend à ses enfants à regarder avant de traverser la rue. On devrait aussi leur montrer à ne jamais se baigner sans adulte. »

De son côté, Christian Lallier assure que le petit Samuel ne quittera jamais leur mémoire. « Avec le temps, on est capable d’en parler sans fondre en larmes, dit-il. Mais, on ne l’oubliera jamais. »

Ils sont Tous morts noyés
Recommandations et commentaires de coroners :
«
Que l’Association des commerçants de piscine du Québec diffuse l’information concernant les dispositifs de sécurité permettant de signaler la présence d’un individu vulnérable ou d’un enfant dans une piscine »
– Jean Brochu, 2011
«
De s’assurer d’un nombre suffisant de surveillants sauveteurs, en tout temps, pour assurer la sécurité des baigneurs à la piscine à vagues »
– Catherine Rudel-Tessier, 2011
«
De revoir la méthode employée par les sauveteurs pour exercer leur surveillance afin de trouver un moyen de la rendre plus efficiente »
– Catherine Rudel-Tessier, 2011
«
Il est largement reconnu dans les milieux de la prévention que la noyade, surtout chez les jeunes enfants, ne s’accompagne géné­ralement pas de cris ou de gestes de détres­se avec éclaboussures et bruit d’eau perceptibles par les gens se trouvant autour du lieu de l’incident »
– Jacques Robinson, 2009
«
Une noyade survient en quelques minutes : tout le monde le sait. Un enfant circulant dans un environnement comportant un plan d’eau (...) doit faire l’objet d’une surveillance à vue de tous les instants »
– Pierre Bélisle, 2011
22 juin 2012
Alicia Guénette

La fillette de 5 ans s’est noyée dans les eaux de la rivière du Lièvre, à Ferme-Neuve.

19 décembre 2011
Maxime Dion

Le garçon de 6 ans est mort noyé après avoir coulé dans la rivière Noire, à Upton. Son corps a été repêché 4 jours plus tard.

19 juin 2011
Marco Makalebo

L’enfant de 4 ans s’est noyé dans la piscine d’une résidence voisine de celle où il se faisait garder.

3 avril 2011
Adam Benhamama

Le bambin de 3 ans s’est noyé dans la rivière des Mille-Îles, à Laval. On l’a repê­ché un mois plus tard.

8 juillet 2010
Jessy Roy Marceau

Le garçon de 8 ans a été trouvé inconscient au fond de l’eau d’une piscine publique, à Lac-Saint-Charles.

23 juin 2010
Jeremy Mulumba

L’enfant de 9 ans s’est noyé dans la piscine à vagues du parc aquatique du Mont Saint-Sauveur.

31 mars 2010
Nicolas Pineault

Le garçon a été retrouvé près d’un mois après sa disparition, en bordure de la rivière Nicolet.

7 avril 2008
Marc-Antoine Latulippe

L’enfant de 11 ans est mort noyé après avoir chuté dans la rivière Noire, à Roxton Falls.

20 juin 2008
Bryan Mecias Cordoba

Le garçon de 11 ans s’est noyé dans la rivière Maurice alors qu’il faisait du pédalo avec sa sœur.

.

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.