/news/currentevents
Navigation
euro | montréal

« On est encore champions »

Réunis boulevard Saint-Laurent, les Espagnols ont célébré leur victoire pendant de longues heures

Coup d'oeil sur cet article

Les Espagnols avaient le cœur à la fête après leur victoire aux dépens des Italiens au soccer en finale de l’Euro.

La communauté italienne était réunie en grand nombre dans la Petite Italie pour visionner le match entre l’Espagne et l’Italie. L’Italie était sur une lancée de 16 matchs sans défaite sur la scène internationale.

Quant à elle, l’Espagne cherchait à concrétiser sa domination sur le continent européen en tentant de gagner son deuxième championnat européen consécutif. L’atmosphère était électrisante dans la Petite Italie et devant le Movida, un bar à tapas espagnol de la rue Saint-Laurent.

La ferveur et la passion patriotiques des Italiens étaient à l’honneur toute la journée sur cette artère.

Les drapeaux italiens sur les voitures stationnées et accrochés aux commerces tout le long du boulevard témoignaient de l’engouement pour cette confrontation ultime de l’Euro.

« On n’est pas favoris et on risque de perdre, mais de s’être rendu en finale, c’est déjà tout un exploit », nous dit Salvatore Di Salvio, rencontré dans la Petite Italie.

Domination confirmée

Les Espagnols se sont réunis boulevard Saint-Laurent entre Mont-Royal et Des Pins, où les bars et les restos espagnols sont nombreux. Chez Movida, l’établissement de choix des partisans espagnols, ils étaient une centaine au moins, les yeux rivés sur les écrans.

« On va gagner, c’est sûr. On est sur une lancée de trois tournois majeurs gagnés de suite, on ne va pas perdre devant les Italiens ! », dit Gabriel Garcia, propriétaire du bar à tapas Chez Movida. C’est finalement l’Espagne qui sortira grande championne de cet affrontement.

« On n’aurait jamais prédit une aussi grande victoire. Ça confirme la domination de l’Espagne sur la scène internationale depuis trois ans », nous confirme fièrement Gabriel Garcia.

La fête s’est transportée dehors, rue Saint-Laurent, où les partisans ont scandé des slogans et chanté de longues heures devant le Movida.

« On est encore champions ! Toujours champions ! », s’exclame un partisan espagnol.

Les drapeaux espagnols volaient haut sur Saint-Laurent. La présence policière était remarquée devant le Movida et les partisans s’en sont tenus aux chants et au brandissement des drapeaux tout au long des célébrations.

La circulation n’a pas été perturbée dans le boulevard Saint-Laurent et la présence policière était forte.

Jusqu’au matin

Les célébrations entourant la victoire de l’Espagne à l’Euro risquaient de se prolonger jusqu’au petit matin en cette longue fin de semaine. « Ça vaut la peine, on est sacrés champions pour un troisième titre majeur consécutif », dit Maria, une fan espagnole.

Les drapeaux espagnols et autres objets à l’effigie de l’équipe de se vendaient comme des petits pains chauds, selon Benamar, de la Librairie espagnole. « On a fait de bonnes affaires en prévision de ce match et en plus on a gagné », s’exclame en toute fierté l’Espagnol de Montréal.

La communauté a vécu de beaux jours cette semaine en marge de la finale de l’Euro. « C’est très bien pour nos commerces. On a vécu toute une semaine en termes de promotion pour les entreprises locales », nous glisse Gabriel Garcia du Movida.

Commentaires