/entertainment/shows
Navigation
Duality

Moment Factory illumine Atlantic City

Coup d'oeil sur cet article

Après trois mois de travail intense, l’équipe de Moment Factory a enfin dévoilé hier soir Duality, son nouveau spectacle de son et lumière sur la façade du Boardwalk Hall. Ironiquement, c’est une compagnie montréalaise qui a été le clou des festivités de la fête nationale américaine à Atlantic City.

C’est précédé d’un grand feu d’artifice que le spectacle a été inauguré. Des centaines de personnes étaient rassemblées sur la Plaza Kennedy devant l’immeuble mythique de la ville, construit en 1929.

Ça fait trois mois qu’une équipe de 35 personnes travaille sur ce projet dans les studios montréalais de Moment Factory, un délai très serré puisqu’une production de cette envergure prend normalement un an.

Ils ont eu carte blanche. « L’idée, c’était de créer une attraction touristique et montrer qu’Atlantic City n’est pas seulement une ville de casino », explique Nelson de Robles, réalisateur multimédia.

Très affectée par la récession depuis 2008, Atlantic City essaie de changer son image kitsch et attirer une nouvelle vague de touristes non intéressés au jeu. Les revenus des casinos ont diminué de 5,2 milliards à 3 milliards depuis 2006 et la ville a perdu six millions de touristes entre 2006 et 2010.

Une importante campagne de marketing de 20 M$ a été lancée en avril dernier. L’ouverture du nouveau complexe hôtelier REVEL, un projet de 2,4 milliards de dollars et le nouveau spectacle de Moment Factory font partie de l’équation.

Hiver comme été

Le spectacle intitulé Duality sera présenté chaque soir, été comme hiver. Il fait huit minutes et sera montré deux fois par heure. « Il y a un roulement de touristes suffisant pour que les gens ne se tannent pas », croit Nelson de Robles.

Atlantic City veut avec ce projet de plusieurs millions de dollars se positionner comme une ville à la fine pointe du multimédia, mais aussi retourner à ses racines puisque c’est ici que Thomas Edison a présenté pour la première fois l’ampoule électrique.

« On voulait un spectacle qui évoque la double personnalité d’Atlantic City, la plage d’un côté, les casinos de l’autre, dit Liza Cartmell, présidente d’Atlantic City Alliance, celle qui a mandaté Moment Factory.

J’ai rencontré l’équipe la nuit avant le spectacle dans les coulisses du Boardwalk Hall. Ils ont travaillé jusqu’aux petites heures du matin pour faire les derniers ajustements. Dès aujourd’hui, c’est la ville d’Atlantic City qui prend le contrôle du spectacle et pourra l’activer chaque soir avec un simple iPad.

Contraintes

« L’installation n’a pas été facile, on a perdu deux soirées à cause de tempêtes, c’est quelque chose de travailler face à la mer, confie Nelson de Robles, devant son mur d’écrans. Déjà en partant, on avait plusieurs restrictions puisque c’est un bâtiment historique. On a dû trouver d'autres options pour accrocher l’équipement ».

Le Boardwalk Hall est une salle unique aux États-Unis avec son plafond de 137 pieds de haut sans aucune poutre. Les Beatles y ont donné un de leurs plus gros concerts américains dans les années 1960.

12 projecteurs à 70 000 $

Il aura fallu deux semaines à l’équipe pour installer les 12 projecteurs le long de la plage et les protéger du sable, du sel, des mouettes et même des ouragans.

« Les projecteurs sont dans des boîtiers scellés, chauffés et ventilés », explique Marc Bureau de Solotech. La compagnie québécoise était en charge de l’installation et la commande d’équipement. Chaque projecteur vaut environ 70 000 $.

L’effet est saisissant. Le spectacle débute avec l’écroulement du Boardwalk Hall. « Certains enfants ont pleuré croyant que l’immeuble s’écrasait réellement ! », dit Geneviève Forest, productrice du spectacle.


• Aux États-Unis, Moment Factory a aussi créé le bar Revolution et l’habillage multimédia du spectacle de Céline Dion, tous deux à Las Vegas.

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.