/news
Navigation
Parc olympique

Une sculpture de l'artiste André Desjardins

André Desjardins
Photo Agence QMI / Archives L'artiste-sculpteur André Desjardins.

Coup d'oeil sur cet article

Le Parc olympique s’est fait offrir une sculpture d’une valeur estimée à 1,1 million $ par l’artiste André Desjardins, une pièce importante qui sera exposée en permanence dès 2013 sur l’esplanade du Parc.

La ministre du Tourisme, Nicole Ménard, était présente en conférence de presse mardi pour en faire l’annonce.

« Ça va renforcer le statut de parc urbain de Montréal », a-t-elle déclaré aux côtés de M. Desjardins.

L’œuvre intitulée  Recevoir  pèsera 115 kilos et mesurera quatre mètres de hauteur.

« Ce sera phénoménal d’avoir cette œuvre au pied d’un emblème aussi important que le Stade olympique », a affirmé le directeur de l’organisme américain Academy of Fine Art Foundation, Daniel Winn, qui paiera la note.

La Régie des installations olympiques ( RIO ) devra toutefois débourser 50 000 $ pour le transport de l’œuvre entre la Californie, où elle sera fondue, et Montréal.

Hommage à la vie

La sculpture représente la silhouette d’une femme qui émerge de la terre.

« Sur la base, on voit des racines, une symbolique de la terre, a décrit l’artiste. On vient de la terre. On est une œuvre de chair, et la terre nous donne la vie. »

« Je l’ai appelée «Recevoir» parce que le temps de la vie, le temps de son corps par l’expression et la position de la femme, reçoit humblement le temps de la vie. »

Le sculpteur observe aussi que la ligne courbe de la sculpture n’est pas sans rappeler la tour du Stade olympique.

Du rattrapage à faire

Malgré la volonté des Montréalais de s’ouvrir à l’art public, le directeur de l’Academy of Fine Art Foundation ne cache pas que Montréal a du rattrapage à faire.

« La Ville a un incroyable potentiel », croit M. Winn, qui estime toutefois que l’art public pourrait être davantage mis de l’avant, occuper davantage de place.

 

Commentaires