/news/currentevents
Navigation
technologie | aînés

Maniaque d’Internet à 86 ans

Férue d’Internet... à 86 ans
Photo le journal de montréal, anabel cossette civitella Des résidents des Habitations Nouvelles Avenues, une résidence et un organisme communautaire destiné aux aînés utilisent le poste d'ordinateur pour accéder gratuitement à Internet, mais tous sont fervents de technologie.

Coup d'oeil sur cet article

À 86 ans, Gisèle Bourque ne peut imaginer sa vie sans Internet. Comme elle, de plus en plus d’aînés admettent que la technologie est maintenant indispensable à leur quotidien.

« Je ne peux plus voyager par moi-même. Par contre, avec les courriels, quand ma fille visite différents pays, c’est comme si je l’accompagnais. J’ai réalisé qu’il n’y a plus de distance grâce à Internet », s’enthousiasme Madame Bourque, qui considère que ce nouveau moyen de communication contribue à réduire l’isolement des personnes âgées.

Briser la solitude

De manière unanime, les aînés s’accordent. Le courriel est devenu une nécessité sociale.

« La plupart des aînés qui se sont mis à l’Internet l’ont fait pour rester plus facilement en contact avec leurs petits-enfants par courriel », souligne Lise Lanouette, la porte-parole de La Puce, un centre de ressources communautaires en informatique qui offre des ateliers pour les personnes âgées.

Pouvoir envoyer du courrier électronique, c’est même la première raison pour vouloir apprivoiser le Web, révélait le rapport du CEFRIO, le centre de recherche en technologie numérique du Québec.

D’autres pensent aussi que le courriel s’adapte mieux au mode de vie moderne.

« Je ne veux pas déranger mon fils, donc plutôt que de l’appeler, je lui envoie un courriel. C’est plus simple ainsi de communiquer », explique une aînée branchée, Marcelle Jasmin, 84 ans.

Résidences branchées

Ce n’est pas un hasard si les aînés s’intéressent aux nouvelles technologies. Non seulement Internet leur semble indispensable pour entretenir les liens, mais certaines résidences offrent des occasions en or pour s’y familiariser.

Les Habitations Nouvelles Avenues se sont dotées de 21 postes informatiques, il y a quatre ans, dont certains sont équipés d’Internet. La résidence a offert dès lors des cours informatiques gratuits aux résidants intéressés.

Aujourd’hui, on peut se brancher à Internet partout dans les logements, et certains affirment que la technologie a changé leur vie.

« Skype, c’est comme le téléphone. Je ne m’en passerais plus ! », affirme Carmen Dumont, une autre résidente satisfaite de sa conversion à Internet.

Nouveaux experts

Gisèle Bourque est l’une des résidentes les plus à l’aise avec la technologie. Elle a vécu la transition du papier à l’informatique en 1988 alors qu’elle travaillait dans le milieu bancaire.

Elle a d’ailleurs formé quelques-uns des résidents lors de l’avènement des postes Internet aux Habitations Nouvelles Avenues, une occasion pour elle de forger des liens et de s’amuser avec d’autres résidents.

Pour ceux qui viennent tout juste de s’initier à la technologie, il n’y a pas d’âge pour apprendre. C’est le cas de Marcelle Jasmin qui n’avait jamais utilisé un ordinateur de sa vie jusqu’à 83 ans, quand elle a décidé de s’y mettre.

Comme de plus en plus d’aînés, elle voyait Internet comme un nouveau passe-temps : « Je me demandais ce que j’allais faire quand je serais vieille. Je n’aime pas les cartes, pas le bingo... je me suis dit que j’allais me tourner vers le futur ! ».

anabel.cossette-civitella@quebecormedia.com

Commentaires