/news/currentevents
Navigation
vieux-port

Un agent tire sur un fuyard

Le conducteur a traîné le policier cramponné à sa voiture sur plusieurs mètres

Un agent tire sur un fuyard
Photo le journal de montréal, mélanie colleu À la suite du débarquement du navire de croisière le Cavalier Maxim, une camionnette a été intercepté par un policier, mais le conducteur a accéléré, avec l’agent accroché à son véhicule. Le policier a ouvert le feu sur lui.

Coup d'oeil sur cet article

Un homme de 28 ans repose dans un état grave, mais stable, à l’hôpital, après avoir été atteint par un projectile d’arme à feu tiré par un policier au Vieux-Port de Montréal, hier matin.

Vers 3 h, le Cavalier Maxim, un navire de l’AML transportant un groupe de personnes pour une croisière nocturne, s’est amarré au quai Alexandra du Vieux-Port de Montréal.

Des policiers ont été dépêchés sur place pour s’assurer que le débarquement se déroule dans l’ordre, notamment parce que certains problèmes avaient été signalés sur l’embarcation tout au long de la soirée. Selon nos informations, c’est l’AML qui aurait prévenu les forces de l’ordre avant d’accoster.

Les policiers n’étaient pas en mesure de dévoiler la nature des événements survenus sur le bateau de croisière.

Tentative de fuite

À la suite du débarquement, un homme a pris le volant de son véhicule, un Ford F-250, vers 3 h 30.

Il a emprunté la rue de la Commune, où il a été intercepté par un policier. Au moment où l’agent s’est approché du véhicule, le conducteur a accéléré, traînant ainsi sur quelques mètres le policier cramponné à sa camionnette.

L’agent a fait feu en direction de l’individu. Blessé au haut du corps, l’homme a été transporté à l’hôpital, où l’on ne craignait plus pour sa vie, vers 9 h, hier.

Quant au policier, il n’a pas subi de blessure, mais a tout de même été transporté pour traiter un choc nerveux.

Deux autres individus se trouvaient à bord de la camionnette de l’homme, mais ceux-ci n’ont pas été blessés. Ils étaient rencontrés par les enquêteurs, en matinée.

Souvent des problèmes

Un commerçant installé sur le quai King Edward a confié au Journal que les débarquements des soirées nocturnes organisées sur les bateaux donnaient souvent lieu à des incidents.

« La semaine dernière, l’un de mes voisins s’est fait fracasser sa vitrine. Les jeunes partent faire le party, et ils reviennent souvent à quai très alcoolisés », raconte-t-il, ajoutant avoir déjà demandé à la Société du Vieux-Port de Montréal que la sécurité soit renforcée les soirs de croisières nocturnes.

Une enquête indépendante a été confiée à la Sûreté du Québec (SQ), par souci de transparence, comme le veut la procédure lorsqu’un corps policier est impliqué dans un événement.

Plusieurs témoins de l’événement ont été rencontrés au poste de commandement mis en place par la SQ, situé à l’intersection des rues de la Commune et du Port, hier après-midi.

Si d’autres témoins détiennent des informations, ces personnes peuvent les transmettre à la centrale d’information de la SQ, au 1-800 659-4264 ou en venant rencontrer les policiers au poste de commandement.

Commentaires