/sports
Navigation

Jeux sur grand écran

Le centre Claude-Robillard offre les J.O. sur deux écrans géants

Jeux sur grand écran
Photo le journal de montréal, Ben pelosse Des jeunes de l’équipe de soccer Concordia ARSC regardent la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Londres au centre Claude Robillard.

Coup d'oeil sur cet article

Le rendez-vous des amateurs des Jeux olympiques ne sera pas dans les bars sportifs, mais au complexe sportif Claude-Robillard : pour la première fois, les épreuves seront présentées sur écrans géants.

Les deux écrans de 52 pouces sont prêtés par une compagnie d’affichage numérique qui fait déjà affaire avec le complexe sportif. Les chaises sont pliantes, simplement installées en rang d’oignon. Le tout est complété par des rideaux noirs drapés de manière à cacher les écrans, pour une touche de finition.

Rien de bien compliqué, selon les organisateurs, et pas du tout coûteux.

« On pense que ça donne une bonne ambiance et que c’est une manière originale d’encourager nos athlètes », explique Luc Landry, porte-parole du Complexe sportif Claude-Robillard, lieu inspirant pour visionner les Jeux olympiques de Londres en continu.

Suivant les horaires réguliers du centre sportif, de l’ouverture à la fermeture, les sportifs autant que les citoyens qui le désirent pourront profiter des installations du 27 juillet au 12 août prochain.

Cérémonie attendue

Des sportifs de tout acabit avaient déjà le nez collé aux deux écrans fraîchement installés dans le hall du deuxième étage du Complexe lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux, hier.

Sans avoir planifié leur arrêt devant les écrans, ils étaient une trentaine à prendre un moment pour apprécier la cérémonie attendue.

Dans la salle, on commente dès les premières minutes de l’ouverture.

« Ça commence lentement. C’est beau, mais ce n’est pas encore spectaculaire ! », soulève Luis Calderon, un amateur de tennis de table, à la vue des vertes prairies d’Écosse et des paysages elfiques.

« La cérémonie, c’est trop long. Nous, c’est le soccer qui nous intéresse le plus ! », lancent sans surprise de jeunes joueurs d’une équipe de soccer qui sortaient tout juste des sélections pour les Jeux du Québec.

Comme bien des gens dans les prochains jours, Luis Calderon et les jeunes joueurs de soccer profitent du fait qu’ils sortent de leur entraînement pour s’arrêter devant les écrans et regarder un peu les sportifs du monde entier.

C’est le principe de l’installation, selon Roberto Caluori de Mirada média, la compagnie qui prête les écrans.

« On leur a proposé les écrans surtout pour les athlètes qui vont déjà au centre, qui ont déjà un intérêt », souligne Monsieur Caluori.

Bonne attraction

Les organisateurs ne s’attendent pas nécessairement à une foule monstre durant les 17 jours de Jeux.

Pourtant, lors de l’ouverture, les organisateurs étaient déjà satisfaits du nombre de personnes présentes devant les écrans.

« En plein cœur des vacances de la construction, un vendredi à 17 h, alors que nos athlètes de haut niveau sont partis pour les Jeux, le nombre de personnes est très satisfaisant », considère Mélanie Bourdages, agente de projet au Complexe sportif Claude-Robillard.


► Le Complexe sportif Claude-Robillard ouvre ses portes du lundi au vendredi, de 7 h à 21 h ainsi que les samedis et les dimanches, de 7 h à 16 h 30.

Commentaires