/sports/others
Navigation

Tobin opte pour le micro

Tobin
Photo Simon Bailargeon Simon Tobin sera à bord d’une embarcation et livrera ses commentaires en direct lors de la diffusion sur le Web de la Traversée, aujourd’hui.

Coup d'oeil sur cet article

Simon Tobin troque le maillot contre le micro. Après avoir chauffé les fesses de Petar Stoychev à maintes reprises, le nageur de Québec mettra son expérience de la nage en eau libre au service des amateurs de la discipline.

Pour Tobin, le mois de juillet est synonyme de Traversée du lac Saint-Jean. Il était impératif pour le gaillard étudiant au doctorat en psychologie de venir faire son tour à Roberval cette année.

« Je ne me rappelle pas d’un été sans la Traversée. Pour moi, c’était essentiel de revenir. J’adore la place, l’ambiance. C’est comme ma tradition, fin juillet. »

« Quand on m’a proposé d’être commentateur, ça m’a fait plaisir », a-t-il ajouté, précisant que son expérience au micro se résumait aux nombreuses entrevues données au cours de sa carrière de nageur et aux cours qu’il a donnés à l’université. Tobin sera sur l’une des deux embarcations qui suivront les nageurs tout au long de la course.

Transition réussie

Nouveau papa d’un rejeton d’à peine 12 jours et déjà père d’un petit garçon, Tobin savait que conjuguer la nage, la famille, le travail et les études allait être compliqué.

« La décision était quand même assez facile à prendre. J’étais rendu là dans ma vie. Mais la transition s’est bien faite », assure-t-il.

Entre deux changements de couche, des études au doctorat qui se poursuivent et « qui achèvent bientôt », Tobin a également repris l’entreprise familiale fondée par ses parents.

« Quand on nage 30 heures par semaine, on se dit qu’on aura beaucoup de temps libre quand on va arrêter. Mais c’est pas long qu’on remplit le temps par autre chose. »

Commentaires