/sports
Navigation
Basketball

Le Canada remporte sa première victoire

Shona Thorburn
Photo Sergio Perez / REUTERS Shona Thorburn s'est illustrée dans la victoire du Canada.

Coup d'oeil sur cet article

LONDRES – Le Canada a joué avec le feu sans se brûler lors du tournoi olympique de basketball féminin, lundi. Cependant, quelques tirs opportuns de Shona Thorburn au quatrième quart ont permis à la formation canadienne de signer un premier gain de 73-65 contre la Grande-Bretagne.

Thorburn a inscrit huit de ses 18 points au dernier engagement pour permettre aux Canadiennes d’éviter la surprise et de se retrouver avec une fiche de 1-1 dans le tournoi. La Québécoise Lizanne Murphy a terminé la rencontre avec neuf points.

Les Britanniques, elles, ont un dossier de 0-2.

Alors qu’elle tirait de l’arrière par quatre points à la demie, la formation hôtesse est même parvenue à égaler la marque à 55-55. Elle a pris une avance de quatre points avec moins de huit minutes à jouer au quatrième quart, mais les Canadiennes ont démontré du caractère tout en faisant moins d’erreurs. Natalie Achonwa avec un tir de deux points et Thorburn avec un rebond ont égalé le pointage.

Thorburn a été un élément clé de la formation canadienne, aidant celle-ci à prendre le contrôle du jeu en fin de rencontre.

«Je réfléchis plus comme une meneuse que comme un vétéran, a-t-elle mentionné. Vers la fin de la partie [lundi], j’ai dit :«On se calme. Il reste beaucoup de temps à cet affrontement». Je pense que j’ai réussi à calmer la troupe. Vous pouvez demander à n’importe qui, je suis une personne calme sur et à l’extérieur de la surface de jeu.»

Trois occasions ratées

Lors d’une séquence importante, les Britanniques ont raté trois rebonds offensifs consécutifs.

«Ça nous a coupé les deux jambes, a avoué la meneuse de la Grande-Bretagne, Natalie Stafford. Si nous avions réussi à mettre la main sur le ballon à ce moment, ça aurait pu faire la différence.»

Grâce à ses tirs de trois points précis, la capitaine britannique Johannah Leedham a gardé son équipe dans le match en première demie, qui s’est terminé 36-32 en faveur du Canada.

Chaque fois que les représentantes de l’unifolié prenaient un certain rythme, Leedham revenait à la charge et comblait l’écart.

Les deux formations ont connu un début de match difficile, peinant à trouver le fond du panier. Elles ont également commis un total de 20 revirements en première demie et les Britanniques ont affiché 35 % de réussite sur ses tirs lors de cette période de jeu.

Cette victoire est très importante si les Canadiennes désirent terminer parmi les quatre premières nations de leur groupe, afin d’accéder à la ronde des médailles. La France, classée huitième au monde, est venue brouiller les cartes en surprenant l’Australie 74-70. Le prochain match du Canada aura justement lieu contre la France, mercredi.

«Nous sommes habituées de jouer dans des situations où nous sommes acculées au pied du mur, a indiqué Thorburn. Ce n’est pas que nous n'aimons pas se retrouver dans de telles circonstances, mais c’est peut-être notre destin, j’imagine. C’est un gain important pour nous ce soir [lundi]. Jusqu’ici, la France a joué deux matchs extraordinaires. Nous devrons jouer encore mieux que ce soir [contre les Françaises].»

«Une défaite aurait fait mal, a pour sa part admis l’entraîneuse canadienne Allison McNeill. Avec ce résultat, nous sommes toujours là où nous le souhaitions, c’est-à-dire dans le plus fort de la lutte pour accéder à la ronde suivante. Nous sommes heureuses de cette victoire, mais ce sera de plus en plus difficile.»

Le Canada affrontera la France à 9 heures mercredi matin. «Nous n’avons pas souvent joué aussitôt, mais je les [Françaises] ai vues s’entraîner... et nous serons prêtes», a lancé McNeill.

 

Commentaires