/news/politics
Navigation

Les Québécois veulent aller aux urnes

urne
Photo Archives / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Malgré les vacances et le beau temps, les Québécois veulent des élections. Pas moins de 60 % des gens sondés par la firme Léger Marketing pour le compte de l’Agence QMI souhaitent un déclenchement immédiat. Les partisans libéraux sont toutefois les moins enclins à se présenter aux urnes le 4 septembre prochain, ce qui devrait inquiéter Jean Charest.

À l’orée d’une campagne électorale qui s’annonce captivante, une grande majorité de Québécois (86 %) a l’intention de suivre le débat politique, même en plein été. Les électeurs disent vouloir se prévaloir de leur droit de vote. Lors des dernières élections générales, en 2008, seulement 57,4 % des Québécois étaient allés aux urnes.

Chose plutôt surprenante, tous les chefs de partis sont moins populaires que leur parti.

« Ça fait 15-20 ans que seulement les chefs sont mis de l’avant dans la campagne électorale. Cette fois, les gens veulent entendre parler d’autres choses que des chefs. Ils ont besoin d’une équipe autour », croit le président de la firme de sondage, Jean-Marc Léger.

Comme meilleur premier ministre, les Québécois sont plus nombreux à préférer Jean Charest (23 %), suivi de près par Pauline Marois (21 %). Seulement 16 % des électeurs estiment que François Legault ferait le meilleur chef de gouvernement, une dégringolade de trois points depuis le dernier coup de sonde.

Commentaires