/travel
Navigation
week-end à vélo

Une randonnée champêtre fleuve et campagne

Coup d'oeil sur cet article

 

Cet été, nous vous proposons de découvrir la province à vélo. Chaque semaine, notre collaborateur vous présente un circuit tiré des guides de Vélo Québec. À faire seul, en famille ou en groupe, les parcours choisis s’adressent aux cyclistes désireux de rouler hors des pistes cyclables sans pour autant s'aventurer sur des routes trop difficiles.

« Quel beau coin de pays vous avez! », s’exclame un touriste américain, venu du New Jersey avec un groupe d’amis assister pour la semaine à un de nos nombreux festivals d’été.

Enchantés par la douceur de notre été 2012, ceux-ci ont décidé de déserter pour quelques heures les sites d’animation du centre-ville pour faire une tournée à vélo en Montérégie, à l’ouest de Montréal.

Nous les retrouvons sur la navette fluviale menant de la marina du Vieux Lachine à l’île de Saint-Bernard, tout près de Châteauguay. Cette balade d’une trentaine de minutes permet d’admirer les immeubles de Montréal se profilant à l’horizon du Lac Saint-Louis, envahi d’embarcations de toutes sortes en ce dimanche ensoleillé.

De l’embarcadère où nous dépose le capitaine, nous enfourchons notre vélo pour une balade de 65 kilomètres à la portée de tout cycliste du week-end. La route est en effet relativement plate et, pour la majeure partie, en très bon état. À quelques exceptions près, les routes choisies sont plutôt calmes sur le plan de la circulation automobile.

Un lieu unique

Avant de partir, on vous conseille de prendre un moment pour visiter l’Île Saint-Bernard, cœur de l’ancienne seigneurie de Châteauguay, où on retrouve l’un des plus vieux moulins à farine en Amérique du Nord et un fabuleux refuge faunique.

Après avoir emprunté le pont et roulé sur le chemin Saint-Bernard, d’où nous pouvons admirer le paysage paisible du Lac Saint-Louis et les jolies résidences secondaires qui le bordent, nous remontons le boulevard René-Lévesque (route 132) à l’entrée de Châteauguay.

En tournant à droite au boulevard Salaberry, nous suivons les rives de la rivière Châteauguay, avec ses quelques maisons du 18e siècle, dont la Maison LePailleur, l’une des plus anciennes de la région, jusqu’au croisement de la rue Marleau menant à Mercier, petite municipalité qui portait autrefois le charmant nom de Sainte-Philomène.

À l’église, il faut emprunter la rue du même nom, puis la rue Boyer qui pénètre au cœur de Saint-Isidore, municipalité rurale traditionnelle créée en 1833. Sortant par la rue Dupuis, on atteint le Rang Saint-Simon. Une série de nouvelles et imposantes éoliennes profitant des vents continuels dans cette région se profilent à l’horizon de la campagne environnante.

L’arrivée sur le rang Saint-Régis qui nous conduit, après quelques kilomètres, à droite sur la montée Saint-Régis, est un dur rappel de l’état déplorable des voies routières de la région de Montréal.

Heureusement, les secousses désagréables ressenties sur le guidon du vélo cessent à l’entrée de la municipalité de Sainte-Catherine qui date d’à peine un quart de siècle, même si son existence remonte à l’établissement de la mission des Iroquois au 17e siècle. Nous renouons alors avec une belle piste cyclable, en bordure du boulevard Monchamp, jusqu’au pont de la voie maritime du Saint-Laurent.

Une longue piste cyclable pour le retour

Une dizaine de kilomètres à vive allure, grâce à un vent favorable, nous amène à l’Estacade qui débouche sur l’Île-des-Sœurs. Si le cœur vous en dit, vous pouvez toutefois prolonger votre plaisir en filant tout droit sous le pont Champlain. Une piste de terre battue vous conduit alors directement au Circuit Gilles Villeneuve, sur l’île Notre-Dame. De là, vous empruntez le pont de la Concorde et vous suivez la piste verte no 1 vous ramenant sur la piste cyclable de Lachine. Douze kilomètres de plus à votre compteur...

Sinon, en optant pour l’Estacade, on débouche sur la piste cyclable de l’Île-des-Sœurs pour ensuite rejoindre la partie de Verdun nous reliant à la longue piste cyclable de Lachine sur le bord du canal du même nom.

De là, nous filons vers notre point de départ, non sans avoir dégusté auparavant une excellente glace au Marché Atwater. Et puis, le Vieux Lachine nous attend avec ses excellents restaurants.

Commentaires