/sports
Navigation
Aviron à deux

Les Canadiens ne font pas le poids

aivron
Photo Jim Young / Reuters L’équipe canadienne d’aviron rentrera donc à la maison avec une récolte de deux médailles d’argent.

Coup d'oeil sur cet article

ETON DORNEY, Royaume-Uni – La paire canadienne formée du Manitobain David Calder et du Britanno-Colombien Scott Frandsen a terminé au sixième rang de la finale d’aviron deux de pointe, vendredi, aux Jeux olympiques de Londres.

La paire avait remporté une médaille d’argent à Pékin, en 2008. Cette année, ils se sont classés au dernier rang de la finale avec un temps de 6 min 30,49 s.

« Il sera difficile de rentrer et de faire face à toutes les personnes qui nous ont supportés dans ce passage de l'argent vers l'or que nous envisagions, a expliqué Calder, qui réside maintenant à Victoria, en Colombie-Britannique. Nous avons tellement eu de soutien, à Victoria comme dans le reste du Canada. Je suis fier de ce que nous avons fait ici, mais je voulais vraiment repartir avec une médaille. »

La paire Néo-Zélandaise constituée de Hamish Bond et Eric Murray a complètement terrassé l’opposition en remportant l’or avec près de cinq secondes d’avance sur leurs poursuivants, les Français Germain Chardin et Dorian Mortelette. William Satch et George Nash, de la Grande-Bretagne, ont obtenu la médaille de bronze.

« Je voulais vraiment défier ces "Kiwis", a affirmé Calder, avec une émotion palpable dans la voix. Je sais que personne à la maison ne va me juger ou avoir une moins bonne opinion de moi, mais dans mon coeur, je voulais vraiment gagner pour moi et pour tous les gens qui ont été derrière moi. »
Scott Frandsen, quant à lui, a estimé que la paire avait fait une bonne course et ne pouvait s'expliquer le résultat.

« C'est difficile à comprendre, a-t-il avoué. Il m'a semblé que nous avions offert une solide performance. On a maintenu un bon rythme, à 39, 40 coups de rame par minute, c'était assez efficace. Ce n'est juste pas arrivé. »

La paire, qui devait s'élancer du sixième couloir, a finalement dû ramer dans le deuxième. Les officiels ont décidé de placer les Néo-Zélandais dans le sixième couloir, qui devenait le meilleur en raison des conditions changeantes sur le lac Dorney. Selon la règle, l'équipe qui obtient le meilleur résultat en demi-finale a droit au couloir le plus favorable en finale.

L’équipe canadienne d’aviron rentrera donc à la maison avec une récolte de deux médailles d’argent.

 

 

 

 

Commentaires