/news
Navigation
Fêtes | Nouvelle-France

Un moment inoubliable

Un couple unit sa destinée sur scène dans le cadre de la journée de clôture des festivités

Coup d'oeil sur cet article

Deux personnes ont vécu un moment inoubliable en se mariant devant famille, amis et la population dans le cadre de la journée de clôture des Fêtes de la Nouvelle-France.

Dimanche, Josée Landry Gagnon et Sébastien Boucher ont uni leur destinées sur la scène TD, pour le meilleur et pour le pire devant une foule émerveillée, vêtue aux couleurs de la Nouvelle-France. Légèrement nerveux, les mariés ont tout de même savouré cette journée unique.

« Un mariage est une journée très spéciale. Un mariage dans le cadre des Fêtes de la Nouvelle-France est inoubliable » a précisé la mariée.

Cette dernière travaille pour les Fêtes de la Nouvelle-France et ce sont ses collègues qui lui ont proposé de se marier lors des célébrations.

« J’ai soumis l’idée à mon homme et il a accepté. C’est stressant de savoir que notre famille est là, ainsi que la population », a précisé la mariée. « Ça nécessite beaucoup de planification, mais le tout s’est très bien déroulé. Avoir la chance de vivre ça avec ma femme, c’est magique », a décrit M. Boucher.

Même s’il est trop tôt pour dévoiler le bilan de cette 16e édition, les organisateurs se sont dits extrêmement satisfaits de ce périple d’une durée de cinq jours.

Un succès sur toute la ligne

« Grâce à nos nouveaux aménagements, la circulation est beaucoup plus fluide.

Notre programmation bonifiée et nos décors enchanteurs ont également joué un rôle important dans les résultats de cette année », a fièrement dit Jean Pelletier, directeur général des Fêtes de la Nouvelle-France.

« Même la journée de dimanche, habituellement moins achalandée, a été couronnée de succès », a-t-il ajouté.

La découverte était le thème de cette année, autant sur le plan du goût, que de l’ouïe et de la vue. La population a été choyée.

De 400 à 500 personnes

« Les gens étaient très heureux de découvrir plein de choses qui viennent de chez nous. De plus, les festivaliers ont bien aimé le fait de pouvoir côtoyer les comédiens. Les gens se sont sentis comme des membres à part entière des Fêtes », a souligné la présidente des Fêtes, Audrey Saint-Pierre.

Grosso modo, de 400 à 500 personnes s’impliquent de près ou de loin dans la réalisation de cette célébration.

Commentaires