/lifestyle/books
Navigation
BD

Je me souviendrai

Coup d'oeil sur cet article

Je me souviendrai
Collectif
Aux Éditions Boîte à Bulles,
Tel est le titre d’un imposant collectif en réaction à la crise sociale sans précédent qui secoue le Québec depuis le printemps dernier, et dont la parution est prévue le 16 août.

Concocté dans l’urgence, en à peine un mois, cet ouvrage de 260 pages compte pas moins de 70 participants issus de différents milieux, dont le journalisme, l’illustration, la photographie et la bande dessinée. Cette véritable aventure humaine a été pilotée par l’auteur de bande dessinée André Kadi, alias Soulman, qui n’en est d’ailleurs pas à son premier collectif. « En 2009, j’ai travaillé au collectif Gaza chez l’éditeur français La boîte à bulles. On a réussi à boucler 400 pages en seulement deux semaines », raconte l’artiste français installé dans la vieille capitale depuis maintenant cinq ans. « L’album a eu un bel accueil, tant auprès du lectorat que dans les médias. Les ventes furent bonnes. »

 

Devoir de mémoire

 

Dès les débuts de la grève étudiante, au printemps dernier, plusieurs artistes et personnalités publiques se sont manifestés via leur médium respectif sur les réseaux sociaux. « Les réactions fusaient de toutes parts. Des éditoriaux, de courts récits de bandes dessinées, des illustrations. Le tout défilait à une vitesse telle qu’il nous était impossible de tout capter au passage. L’idée du collectif est née du désir de rassembler le plus de matériel possible, explique-t-il. Ce livre n’a pas pour but de crier à l’injustice ou d’entretenir du ressentiment à l’égard de la classe politique et des dissidents du mouvement. C’est plutôt une main tendue, un réel désir de susciter la réflexion. »

 

Tour de force

 

André Kadi a donc proposé le projet à l’éditeur La boîte à bulles, qui a immédiatement sauté à pieds joints dans l’aventure. L’organisateur a ensuite ouvert une page Facebook, a lancé l’invitation à une kyrielle d’artistes, en plus de courtiser certains chroniqueurs et journalistes dont les textes épousaient à merveille la ligne éditoriale du mouvement. Normand Baillargeon, Stéphane Laporte et Laure Waridel sont du nombre.

Du côté de la bande dessinée, on y retrouve notamment Fred Jourdain, Philippe Girard, Jimmy Beaulieu, Eva Rollin, Julien Paré-Sorel, Michel Falardeau, Jeik Dion, Francis Desharnais, Estelle Bachelard, Paul Bordeleau et plusieurs autres. Bien que certaines planches aient déjà circulé sur Internet, le livre contient beaucoup d’inédit.

On se doute bien qu’un tel ouvrage, réalisé en un temps de record olympien, ait exigé une gestion sans faille. Au final, Je me souviendrai est à l’image de l’heureux tintamarre qui a pris nos rues d’assaut : spontané, éclectique, festif.

à lire aussi
ESTEBAN T4
de Matthieu Bonhomme
Dupuis

Ce vibrant hommage au Moby Dick d’Herman Melville, sublimement dessiné, met en scène un jeune Indien orphelin qui s’engage à bord d’un baleinier avec un équipage pour le moins coloré. Ce quatrième opus se déroulant sur la terre ferme vous rivera à votre siège. De l’aventure avec un très grand A. Pour toute la famille.

LES AVENTURES EXTRAORDINAIRES DE LIO
de Mark Tatulli
Édition Hors Collection
Voilà un bien étonnant strip américain célébré et lu partout dans le monde. Peanuts, Calvin & Hobbes et Garfield n’ont qu’à bien se tenir, car le petit Lio déplace de l’air. Avec un humour résolument caustique et corrosif, cette série, qui multiplie les clins d’œil à la BD et à la pop culture, saura vous faire rire.
BÊTES DE SOMME T1
de Evan Dorkin & Jill Thompson
Édition Delcourt

Site: https://editions-delcourt.fr

Une bande de chiens et un chat mènent l’enquête sur d’étranges phénomènes paranormaux se déroulant dans leur banlieue-dortoir. L’heureux mélange d’humour, d’horreur et d’aventure fait de ces récits une captivante lecture. Et les aquarelles de Thompson sont un pur délice pour les yeux. Succombez, vous ne le regretterez pas !
Commentaires