/news/health
Navigation
Hôpitaux

Le Dr Barrette veut louer des tablettes

Le Dr Barrette veut louer des tablettes
Photo Courtoisie MédiTab veut louer des tablettes intelligentes comme celle-ci aux patients durant leur séjour à l’hôpital. Grâce à un bras mécanique, le patient n’a qu’à tirer la machine vers lui pour l’utiliser.

Coup d'oeil sur cet article

Avant de se lancer en politique, Gaétan Barrette était l’un des dirigeants d’une entreprise qui veut implanter la location de tablettes numériques aux patients dans les hôpitaux.

Fondée l’année dernière, l’entreprise MédiTab Inc., se spécialise dans les services d'info-divertissement aux patients hospitalisés.

Or, le Journal a appris que la FMSQ est l’actionnaire majoritaire de la compagnie, et que le Dr Barrette en est le président.

Ce dernier n’exerce plus ses fonctions de président de la FMSQ depuis le 31 juillet, après avoir officiellement annoncé sa candidature pour la CAQ dans le comté de Terrebonne.

Les mêmes bureaux

Deux autres membres de la FMSQ sont aussi des administrateurs de MediTab, Sylvain Bellavance et Diane Francœur, qui sont respectivement directeur des affaires juridiques et vice-présidente de la FMSQ. Le siège social de MédiTab est d’ailleurs situé dans les locaux de la FMSQ, au Complexe Desjardins.

« La FMSQ a été approchée par deux personnes qui avaient une idée et qui cherchaient un actionnaire investisseur, précise Me Sylvain Bellavance. On les a rencontrés et on a décidé d’embarquer. » Ces deux individus sont Louis Huchette et Christian Varin.

L’entreprise veut mettre sur pied un système de location de tablette numérique dans les hôpitaux du Québec.

Lors d’un séjour à l’hôpital, un patient aurait l’option de payer pour des services quotidiens (cinéma, Internet, jeux, etc.). Il s’agit d’un système semblable aux entreprises de location de télévision.

Fait à noter, le patient aurait aussi accès gratuitement à de l’information sur divers sujets médicaux. C’est d’ailleurs ce volet qui a convaincu la FMSQ d’investir dans le projet.

Projet-pilote peu concluant

« La FMSQ ne cherche pas à faire des

affaires commerciales en tant que telles, mais avec l’interface E-learning, soit l’éducation, on voyait un avenir auprès des patients », explique Sylvain Bellavance.

Entre les mois de novembre 2011 et mars 2012, MédiTab a d’ailleurs mené un projet-pilote à l’hôpital Pierre-Boucher, à Longueuil. Selon le CSSS Pierre-Boucher, le service de tablette numérique coûtait 9,95 $ par jour pour du contenu télévisuel et le même montant pour un accès Internet.

Actuellement, l’hôpital n’offre pas de connexion sans fil à ses patients. Au bout des quelques mois d’essai, l’entreprise a toutefois conclu que le projet n’a pas connu le succès escompté. « Les résultats du projet-pilote n’ont pas été suffisamment concluants pour le déployer à grande échelle », peut-on lire dans un procès-verbal du CSSS Pierre-Boucher.

Démission s’il est élu

« On se questionne sur les raisons qui font que ce n’était pas concluant, mais le fait que les patients ne l’utilisaient pas assez nous a surpris, avoue Sylvain Bellavance. Par contre, MédiTab est encore là. Je ne peux pas croire que ce n’est pas l’avenir que les gens aient accès à la technologie pendant un séjour à l’hôpital. »

Questionné à ce sujet, le Dr Barrette a refusé de donner une entrevue au Journal puisqu’il n’est plus officiellement le président de la FMSQ. Il a toutefois indiqué qu’il quitterait le poste de président du conseil de l’entreprise s’il est élu lors des prochaines élections, le 4 septembre.

 

Commentaires