/news/currentevents
Navigation
Arrestation musclée

Une femme a-t-elle été victime de brutalité policière?

Police
© Archives Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Une dame aurait été victime d'une arrestation musclée dans le Vieux-Montréal samedi soir, alors que son conjoint et elle revenaient d'une croisière pour souligner leurs fiançailles.

La femme, qui s'est confiée au Vrai négociateur, Claude Poirier, sur les ondes de LCN mardi matin, soutient que lorsqu'elle a quitté le bateau avec son conjoint pour récupérer leur voiture, des policiers les ont interceptés.

Les agents auraient alors demandé au couple de se soumettre à un alcotest, que l'homme a échoué.

«Les policiers étaient très arrogants et vulgaires, a soutenu la femme. Ils ont dit qu'on avait gâché leur soirée et qu'on allait payer pour ça. Ils m'ont demandé d'attendre dans l'auto et ont fouillé mon copain.»

Elle aurait alors demandé aux agents ce qui allait se passer. Ce à quoi l'un d'eux aurait répondu : «décâlisse dans le char pis ça presse!».

La dame aurait alors voulu prendre l'argent de son conjoint, qu'il avait dû sortir de ses poches. On l'aurait alors sommée de se taire: «Ta gueule, on t'a dit!».

Une agente aurait alors tendu les billets de banque à la dame, avant de lui assener un coup de poing au visage et de l'asperger de poivre de cayenne. Selon la victime présumée, elle aurait été projetée au sol et souffrirait actuellement d'une fracture à l'épaule et de nombreuses contusions.

Des caméras de surveillance pourraient avoir filmé la scène, qui s'est déroulée dans un stationnement.

Six chefs d'accusation ont été déposés contre la femme, dont celui de voies de fait contre un agent de la paix. «J'aurais supposément mordu et craché au visage», a-t-elle mentionné.

Elle entend porter plainte en déontologie policière pour brutalité.

 

 

Commentaires