/news/politics
Navigation
Dans Sherbrooke

Bellemarre ne sera pas candidat

Coup d'oeil sur cet article

SHERBROOKE - Marc Bellemare ne se présentera pas comme candidat au scrutin du 4 septembre prochain, puisqu'il juge que cela n'est «pas nécessaire».

C’est ce qu’il a annoncé vendredi matin lors d’une conférence de presse à Sherbrooke. L’avocat et ancien ministre libéral de la Justice avait indiqué dans une entrevue au Journal de Québec en début de semaine qu’il réfléchissait à la possibilité de se présenter comme candidat indépendant dans la circonscription de Sherbrooke, fief du premier ministre Charest, afin d’empêcher ce dernier d’être réélu.

Devant les journalistes, M. Bellemare a plutôt invité les électeurs à voter pour le candidat du Parti québécois, Serge Cardin, estimant que ce dernier est le mieux placé pour battre Jean Charest dans sa circonscription.

Au début de la semaine, Marc Bellemare avait affirmé qu’il songeait à se lancer dans la course pour «dire [à Jean Charest] à six pouces du visage qu'on est écœuré de le voir là, qu'on est écœuré de la corruption».

Il se donnait jusqu'à vendredi ou samedi pour annoncer sa décision, samedi étant la journée limite pour déposer sa candidature au Directeur général des élections, en vue du prochain scrutin.

À Québec, dans un point de presse, questionnée au sujet de cet appui à un de ses candidats, la chef péquiste, Pauline Marois, a dit qu'elle est «assez heureuse de ça». «On vise le même objectif que Marc Bellemare, faire en sorte qu’on se débarrasse du gouvernement de M. Charest, un mauvais gouvernement qui a laissé la corruption s’infiltrer dans nos institutions. Marc Bellemare et nous, même combat à cet égard», a-t-elle ajouté.

Marc Bellemare a été élu aux élections générales de 2003 dans Vanier. Nommé ministre de la Justice, il a démissionné un an plus tard.

Jean Charest est député de la circonscription de Sherbrooke depuis 1998.

 

 

Commentaires