/entertainment/movies
Navigation

Un camion qui vaut le détour

Un camion qui vaut le détour
photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Julien Poulin livre une des performances les plus touchantes de sa carrière dans Camion, le très beau nouveau film de Rafaël Ouellet.

Gagnant de deux prix – dont celui de la meilleure réalisation – au récent Festival du film de Karlovy Vary, en République tchèque, Camion s’inscrit dans la continuité de l’œuvre de ce jeune et talentueux cinéaste qui, après seulement trois longs-métrages (Le cèdre penché, Derrière moi, New Denmark), s’impose déjà avec une signa­ture singulière et unique.

Camion débute avec un accident. Sur une petite route de campagne, un gros camion entre en collision frontale avec une petite voiture. Sous le choc, le conducteur du camion, Germain (Julien Poulin), apprend que la femme qui était au volant de la voiture est décédée. Coup dur pour ce camionneur qui était déjà sur le point de prendre sa retraite.

Bouleversé, rongé par la culpabilité, Germain s’enfermera dans sa maison, refusant de reprendre le volant de son camion.

Apprenant la nouvelle, ses deux fils trentenaires (Patrice Dubois et Stéphane Breton) reviendront à la maison familiale pour s’occuper de leur père. Ces retrouvailles inattendues offriront aux trois hommes l’occasion de faire le point sur leurs vies respectives, qui n’ont pas vraiment pris la direction qu’ils souhaitaient.

Premier film de Rafaël Ouellet à avoir été tourné avec un budget digne de ce nom (1,4 million $), Camion est aussi son œuvre la plus touchante et achevée à ce jour.

Sensibilité

En livrant une forme d’hommage à son père (qui a été camionneur) et en puisant ainsi dans ses souvenirs familiaux, le cinéaste a accouché d’un film sobre et mélancolique qui aborde avec tendresse et sensibilité le thème des relations père-fils. Le tout appuyé par des images tantôt dures, tantôt sublimes et par une touche d’humour subtil.

Ouellet a eu la main heureuse en confiant son personnage principal à Julien Poulin, qui hérite ainsi d’un rôle émouvant et sincère, parfaitement à sa mesure.

À ses côtés, Patrice Dubois et Stéphane Breton sont tout aussi justes et remarquables : le premier dans la peau d’un célibataire coincé, malheureux dans son travail de concierge et toujours accroché à son amour de jeunesse; le second sous les traits d’un artiste raté toujours sur le party qui vit dans un motel au Nouveau-Brunswick.

Noémie Godin-Vigneau, Maude Giguère et Jacob Tierney complètent la distribution de ce beau Camion qui vaut certainement le détour.

  • Camion (4/5)

Film de Rafaël Ouellet. Avec Julien Poulin, Stéphane Breton, Patrice Dubois et Noémie Godin-Vigneau

Commentaires