/sports/football
Navigation

Plesius campe son nouveau rôle

Le retour du secondeur vedette réjouit l’entraîneur-chef Glen Constantin

Frédéric Plesius
Photo Jean-François Desgagnés Frédéric Plesius était intense à l’entraînement hier, malgré le fait qu’il n’a pas pratiqué depuis son essai dans la NFL en mai dernier.

Coup d'oeil sur cet article

« Il a bien pratiqué et tout le monde est meilleur lorsqu’il est sur le terrain », a souligné l’entraîneur-chef Glen Constantin, après le premier entraînement de son secondeur-vedette, Frédéric Plesius.

De retour d’une blessure au genou, Constantin était bien heureux de ce qu’il a pu voir.

Voilà qui contrastait avec les propos de Plesius lui-même, qui s’est dit essoufflé par moments, lui qui était sur le terrain pour la première fois depuis son essai avec les Eagles de Philadelphie, en mai. « Je ne manquais pas de jambes, mais mon cardio pompait. »

« C’était un premier entraînement et ça paraissait un peu, a candidement avoué celui qu’on surnomme « Fredo ». J’ai beaucoup de choses à améliorer et j’espère que ça va aller mieux au fil du camp. »

Ce dernier doit d’ailleurs apprivoiser une position qu’il n’a pas occupée depuis les rangs bantam. « Je serai secondeur intérieur cette année et je devrai davantage être impliqué avec le jeu au sol. Je jouerai aussi contre la passe, mais comme j’ai moins d’espace à couvrir, je serai moins impliqué avec les jeux aériens. »

Vision du jeu

Pour sa première expérience en tant que secondeur intérieur devant une ligne défensive aussi expérimentée, Plesius a mentionné qu’il devrait améliorer sa vision du jeu.

Questionné à savoir quand il sera complètement à l’aise dans sa nouvelle position, Fredo a joué les pince-sans-rire, après une courte hésitation. « Demain. Ouais, demain, ça va changer et je serai meilleur », a-t-il dit pendant qu’un membre de l’équipe lui proposait plutôt de prendre deux jours afin de s’habituer à son nouveau poste.

« Sérieusement, je devrai me remettre le nez dans le cahier de jeux pour être meilleur contre la course et demain, je saurai tout quoi faire. »

Pour l’équipe

Avec la retraite de Samaël Lavaud, l’équipe d’entraîneurs et Plesius ont jugé que ce dernier devrait changer de poste, histoire de mieux préparer l’avenir.

« Ils avaient besoin de moi à l’intérieur. J’ai fait ça pour l’équipe, mais aussi pour moi, car quand je jouerai chez les pros, je risque d’être utilisé comme secondeur intérieur, alors c’est gagnant pour tout le monde », a spécifié Plesius.

Dans son cas, cela ne le dérange pas vraiment, car il a déjà joué à toutes les positions imaginables en défensive. « Je suis un joueur de football; s’ils veulent que je joue comme demi de sûreté ou s’ils veulent que je sois sur la ligne défensive, j’y serai », a confié le robuste numéro trois, qui a fait sentir sa présence à plusieurs reprises lors des répétitions.

Commentaires