/entertainment/stage
Navigation
Ils se sont aimés

Annie Villeneuve premier pari réussi sur les planches

Annie Villeneuve premier pari réussi sur les planches
Photo Agence QMI, Éric Busque Annie Villeneuve, bien épaulée par Stéphane E. Roy, maîtrise ses textes à la perfection et sait faire rire son auditoire.

Coup d'oeil sur cet article

On savait qu’Annie Villeneuve est une excellente chanteuse, mais ce qu’on ne savait pas, c’est qu’elle est aussi dotée d’un grand talent de comédienne. Elle est pétillante, voire renversante sur scène, au point où elle peut, à elle seule, dérider une salle comble. La pièce Ils se sont aimés, des auteurs français Pierre Palmade et Muriel Robin, qui a rapidement conquis les Parisiens, est en train de charmer les Québécois grâce à l’admirable performance d’Annie Villeneuve et de Stéphane E. Roy.

Certains pouvaient envisager cette première expérience sur scène pour la talentueuse chanteuse comme un premier pas sur les planches dans l’univers théâtral. Pourtant, il serait plus juste de parler d’un pas de géant pour une première performance en tant qu’actrice, de surcroît dans un premier rôle, qu’elle porte à bout de bras pendant une heure et demie avec son partenaire de jeu, Stéphane E. Roy.

Un défi relevé avec brio

Si l’on n’avait peu de doute sur le jeu de Stéphane E. Roy qui a déjà gagné ses lettres de noblesse en tant que comédien, il en était autrement pour la chanteuse, qui devait du jour au lendemain faire le saut sur scène et devenir actrice. Même si le défi était de taille, elle l’a brillamment relevé.

Forte d’une aisance sur scène à faire pâlir d’envie, Annie Villeneuve maîtrise ses textes à la perfection en plus de savoir faire rire. La performance théâtrale de la chanteuse est certainement, la surprise de l’année. On peut déjà imaginer les producteurs du spectacle se vanter d’avoir eu le flair nécessaire et de lui avoir fait confiance pour interpréter Isabelle dans cette comédie romantique.

Annie sait être gentille, méchante ou encore mesquine dans quand son rôle l’exige.

Les moments forts du spectacle

Le sketch où l’on en est à se partager les biens communs, alors qu’Isabelle (Annie Villeneuve) et Martin (Stéphane E. Roy) sont sur le point de se séparer, est sans aucun doute le clou du spectacle. On joue à gagner des biens au détriment de l’autre, celui qu’on a aimé. Du lit au divan, en passant par les téléviseurs et les rideaux, on a toujours la réplique pour revendiquer son droit sur l’objet convoité. Même l’appartement et la BM sont en jeu.

Une séparation (supposément à l’amiable) tourne rapidement à la mesquinerie, où le jeu de la rivalité et l’instinct de vengeance prennent brusquement le dessus. Bien que les répliques soient souvent méchantes, elles sont en même temps amusantes tellement il en suffit de peu de chose pour que l’autre sorte de ses gonds.

La visite chez les parents d’Isabelle à Noël et la rencontre avec les nouveaux conjoints respectifs sont aussi d’excellents sketches.

Par le jeu des acteurs et l’excellente mise en scène de Sylvie Boucher et Jasmin Roy, les discussions avec les autres personnages réussissent à prendre vie dans l’art de l’évocation.

Des clins d’œil amusants

La belle Isabelle s’est permis de faire allusion à Annie Villeneuve et à la vente exceptionnelle de ses albums, en parlant évidemment d’elle à la troisième personne, ce qui a instantanément fait rire la foule.

D’ailleurs, le spectacle compte quel­ques belles pièces musicales dont les paroles sont appropriées dans la réalité d’Isabelle et Martin. On a aussi droit à un extrait d’une chanson de Céline Dion, où Isabelle tente d’en faire sa propre interprétation.

Une belle complicité

Annie Villeneuve et Stéphane E. Roy jouent en parfaite harmonie sur scène. On peut ressentir la réelle complicité qui les habite. Si Annie s’est permis quelques fous rires spontanés, le rythme a été habilement rattrapé par Stéphane.

Contrairement à la trilogie française originale, qui s’est amorcé avec Ils s’aiment, suivi de Ils se sont aimés, puis de Ils se re-aiment, l’adaptation québécoise de Stéphane E. Roy est un condensé. La pièce s’amorce alors que le couple s’aime. Puis déjà quelques années plus tard, ils s’aiment beaucoup moins alors que les disputes entre eux se multiplient. Puis en moins de six ans, c’est la rupture,

On nous laisse sur une note joyeuse, où ils s’aiment de nouveau avec un punch final original.

 

ILS SE SONT AIMÉS
Auteurs
Pierre Palmade
et Muriel Robin
Adaptation
Stéphane E. Roy
Mise en scène
Sylvie Boucher
et Jasmin Roy
Avec
Annie Villeneuve
et Stéphane E. Roy
Jusqu’au 25 août à la salle Rolland-Brunelle de Joliette
Du 13 au 17 novembre à Montréal au Théâtre Saint-Denis
Commentaires