/lifestyle/casa
Navigation
tendance meuble

Un design épuré aux accents américains

Coup d'oeil sur cet article

Il suffit de visiter quelques magasins de meubles lors de vacances chez nos voisins du sud, pour constater les différences entre le goût des consommateurs américains et le nôtre. Les meubles conçus et fabriqués aux États-Unis sont généralement plus massifs et traditionnels. D’ailleurs, certains manufacturiers québécois, dont Canadel par exemple, adaptent certaines de leurs collections à ce marché spécifique.

Mais aujourd’hui, je vous parle d’une situation inversée, en vous présentant les nouvelles collections de Copeland Furniture, présentées en avril dernier au High Point Market, en Caroline du Nord, berceau de l’industrie du meuble aux États-Unis.

La situation géographique de ce manufacturier joue peut-être un rôle important dans la façon dont il se distingue de la tradition américaine.

UN VOISIN, PRESQUE UN AMI

C’est à la fin des années ’70 que Tim Copeland fonde son entreprise à Brandford, au Vermont, à moins de 270 kilomètres de Montréal. Déjà à cette époque, l’État revendique le titre d’état le plus écologique de l’Union. Et ce sont ces valeurs de respect du bois de la forêt locale, des traditions artisanales de fabrication, de respect de l’environnement et développement durable, qui ont inspiré les designers et artisans de l’entreprise.

LA COLLECTION FRANK LLOYD WRIGHT

À telle enseigne, qu’ils ont obtenu en exclusivité, l’autorisation de reproduire et mettre en marché, les meubles dessinés par le célèbre architecte, nommé « le plus grand architecte américain de l’histoire » par l’Institut des architectes américains, en 1991. Je vous avais d’ailleurs présenté quelques-unes de ces collections dans ma chronique du 12 mai dernier.

DEUX TENDANCES

Dans les collections que je vous présente aujourd’hui, on reconnaîtra deux tendances. D’une part, en se fondant sur une base plus classiquement américaine, on a créé une ligne transitionnelle qui fusionne le style « Shaker » avec des influences japonaises. Quant à elle, la ligne moderne s’appuie sur le principe que « la forme est dictée par la fonction », pour une clientèle urbaine qui recherche l’efficacité, ornée de clins d’œil à l’Art Déco et au Bauhaus.

Dans la région de Montréal, on peut trouver les meubles Copeland chez Mobilier Philippe Dagenais et Maison Danoise.

www.copelandfurniture.com

Commentaires