/sports/baseball
Navigation
Baseball

Du baseball à Trois-Rivières

QMI_QMI_1206172145_001
Photo Nicolas Ducharme / Agence QMI Le baseball de la Ligue Can-Am débarque à Trois-Rivières.

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES – Après plusieurs années de discussions, ce serait fait. Une équipe de la Ligue de baseball Can-Am évoluerait à Trois-Rivières le printemps prochain.

C’est ce qu’a appris Stéphane Turcot, de la chaîne TVA Sports. La formation, qui porterait le nom des Aigles, sera la propriété du hockeyeur trifluvien Marc-André Bergeron et d’autres partenaires financiers.

«Nous avons une rencontre le 1er octobre avec la ligue pour finaliser les papiers de l’entente. C’est un dossier qui est très avancé. Il nous manque encore quelques membres dans notre équipe pour solidifier le tout. Nous voulons vraiment choisir les bonnes personnes afin que cette équipe de Trois-Rivières soit ici pour rester et que tout soit fait de manière professionnelle», explique-t-il.

Il en coûterait 400 000 $ aux nouveaux propriétaires pour faire l’acquisition de la concession. Les Aigles rejoindraient donc les Capitales de Québec comme seule autre organisation canadienne dans la ligue qui compte des équipes au New Jersey, dans l’État de New York et dans le Massachusetts.

Pour le président des Capitales, Michel Laplante, la venue de Trois-Rivières dans la Ligue Can-Am représenterait un scénario parfait pour son équipe. Ce dernier travaille d’ailleurs activement en faveur de la ville de la Mauricie dans ce dossier.

«Tout est réuni pour que ça fonctionne. Il y a de l’intérêt de la part des gens d’affaires locaux, de la ligue et même des Capitales. Ce serait parfait pour nous d’avoir un membre dans la ligue si près de nous. Ça permettrait d’entretenir la rivalité. J’ai bon espoir que ça se concrétise dans les prochaines semaines.»

En manque d’équipes

En 2011, le circuit comptait huit équipes avant d’en voir trois disparaître lors de l’entre-saison. De plus, la participation de la formation de Worcester dans la ligue a été révoquée vendredi.

En manque de membres, la Can-Am a même fait une offre spéciale, en juin dernier, aux propriétaires intéressés à se porter acquéreurs d’une concession. Plutôt que de demander la somme habituelle de 350 000 $ pour l’obtention d’une équipe d’expansion, le circuit permettait d’allonger les paiements à raison de 75 000 $ par année pendant quatre ans.

«Les équipes pourraient alors visiter le Québec pour sept jours au lieu de trois. Ce serait donc beaucoup moins de déplacement et ça cadre parfaitement dans le projet de ligue canadienne. On parle beaucoup de l’arrivée de villes comme Montréal et Edmonton. Si Trois-Rivières entre dans la ligue, ça aura un effet domino sur les autres», croit Laplante.

Déjà, l’identité du premier entraîneur-chef est connue. Il s’agit de l’ancien receveur des Ligues majeures, Pierre-Luc Laforest, qui tenait le rôle d’entraîneur des frappeurs avec les Capitales de Québec cette saison.

Nouvelle surface

Des rénovations devront toutefois être effectuées au stade Fernand-Bédard avant d’accueillir une équipe de la Ligue de baseball Can-Am. La surface de jeu est mal en point et devra être grandement améliorée, une condition obligatoire à la concrétisation du projet. Le bâtiment avait fait les frais d’une rénovation complète en 2008 au coût de 6,4 millions $.

L’arrivée d’une formation de la Ligue Can-Am à Trois-Rivières ne signifierait pas pour autant la disparition de l’équipe trifluvienne de la Ligue de baseball junior élite du Québec. À l’image des Capitales, la formation junior sera chapeautée par son grand frère. Les Aigles fêtent cette année leur 40e anniversaire.

 

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.