/entertainment/celebrities
Navigation
attentat | élections

Céline et René consternés

Céline et René consternés
Photo courtoisie Céline Dion en compagnie de David Bain (à gauche) et Richard-Henry Bain (à droite), à Las Vegas après le show de la star.

Coup d'oeil sur cet article

La photo a fait le tour du monde. Céline Dion, la star, pose aux côtés de cet homme fou, Richard Henry Bain, qui a semé la terreur mardi soir au Métropolis, lors de l’élection de Pauline Marois et faisant une victime.

Participant à un souper-bénéfice il y a quelques mois, l’individu avait acheté des billets du show de Céline à Las Vegas pour venir en aide aux enfants défavorisés de la région de Mont-Tremblant.

Céline reçoit des gens dans sa loge après son spectacle des milliers de fois dans l’année. Le hasard de la vie a fait qu’un jour, l’homme à côté d’elle pose un geste fou. « Nous n’en revenons pas. Céline ne se souvient même pas de ce moment. Nous avons une pensée pour la famille de la victime. C’est terrible », nous a confié René Angélil, en fin d’après-midi hier.

Devant la gravité de la situation, afin de ne laisser aucun doute dans la tête des gens, René Angélil, nous a fait parvenir les courriels expliquant clairement l’histoire derrière cette photo. « C’est une demande de Sean O’Donnell, de l’hôtel Quintessence qui aide la Fondation Tremblant. Une demande comme nous en recevons au quotidien. L’individu en question avait payé pour ces deux billets qui incluait une visite « backstage avec Céline ».

« Sensible aux enfants malades »

Et nous sommes toujours sensibles à toute fondation qui vient en aide aux enfants défavorisés et malades. On ne se questionne pas sur qui achète ces billets. Céline et moi avons vu en direct le discours de Mme Marois et avons assisté comme tous les téléspectateurs à ce drame. Aujourd’hui, nous ne pensons qu’aux familles victimes de ce geste fou », a ajouté M. Angélil, touché.

Il a ajouté que la compagnie Solotech, qui a embauché ce soir-là le technicien, s’occupe du son des spectacles de Céline Dion depuis plus de 25 ans. « Ces gens qui sont associés à cette compagnie sont de grands professionnels. Ils travaillent avec les meilleurs. »

Un monde fragile

René Angélil s’est dit secoué par tous les derniers événements impliquant des tueurs fous. « Le monde est dur. On n’a qu’à penser à ce tueur de Denver il y a quelques semaines. La vie est fragile », rappelle avec justesse l'impresario.

Et il a conclu : « Pour moi c’est très important que les gens connaissent la vraie histoire qui se cache derrière cette photo. »

Commentaires