/news/politics
Navigation
Selon Yves Desgagnés

Marois a fait preuve de sang froid

Yves Desgagnés
BENOÎT PELOSSE/LE JOURNAL DE MONTRÉAL Pauline Marois et Yves Desgagnés

Coup d'oeil sur cet article

«Elle a agit en bonne mère de famille», confie Yves Desgagnés, présentateur durant le discours de Pauline Marois, joint cette nuit par le Journal.

«Je suis comédien, les émotions, on connaît ça et on a appris à les maîtriser», indique-t-il, quelques minutes après l'attentat qui a fait au moins un mort, tard hier soir au Métropolis.

Le comédien, qui s'est présenté sur scène aux côtés de Pauline Marois pour s'adresser à la foule, quelques secondes après la fusillade, confie que lui, comme la chef péquiste, savait alors la teneur des événements.

«On savait, bien sûr. J'ai assisté à tout ce branle-bas de combat», dit-il.

«Sans flagornerie, j'ai été impressionné par notre chef. Elle était d'un sang froid, zen, d'un calme olympien. Elle était plus calme que nous tous d'ailleurs. J'ai été impressionné par la chef», répète-t-il, en insistant sur le fait qu'elle n'est pas devenue première ministre sans raison.

«Elle est capable de maîtriser parfaitement ses émotions. Elle voulait être sûre que nous étions tous corrects, en bonne mère de famille. (...) Elle voulait être sure que les siens, la population, étaient corrects, calmes.»

 

Commentaires