/news/politics
Navigation
Ottawa

Harper nomme cinq nouveaux sénateurs

situation federal

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Le premier ministre Stephen Harper a annoncé vendredi la nomination de cinq nouveaux sénateurs. L’économiste québécoise et ex-candidate pour l'Action démocratique du Québec (ADQ), Diane Bellemare, fait partie du groupe.

Mme Bellemare est diplômée de l’Université de Montréal, de l’Université Western Ontario et possède aussi un doctorat en sciences économiques de l’Université McGill.

Elle a notamment été première vice-présidente, économiste en chef et vice-présidente à la recherche au Conseil du patronat du Québec. Diane Bellemare a été aussi candidate adéquiste aux élections provinciales de 2003 ainsi que candidate à une élection partielle et à une élection générale en 2008, toujours pour l’ADQ. Elle a été battue aux trois élections.

Les quatre autres nouveaux sénateurs sont Tobias C. Enverga Jr. et Thanh Hai Ngo (Ontario), Thomas Johnson McInnis (Nouvelle-Écosse) et Paul E. McIntyre (Nouveau-Brunswick).

« C’est un plaisir d’annoncer la nomination de ces cinq éminents Canadiens au Sénat du Canada, a déclaré le premier ministre, vendredi, dans un communiqué. Leurs compétences et leur expérience nous aideront à faire progresser nos objectifs communs d’emplois, de croissance et de prospérité à long terme pour tous les Canadiens. »

Ces nominations comblent cinq sièges vacants au Sénat, et portent maintenant à 62 le nombre de sénateurs conservateurs à la Chambre haute contre 40 d’affiliation libérale.

L’opposition officielle a tenu à signaler que le gouvernement Harper n’a pas procédé à la réforme du Sénat, comme il s’y était engagé. La réforme prévoit l’élection des sénateurs.

« Stephen Harper a déjà dit : “les sénateurs nommés sont une relique du 19e siècle.” Eh bien, nous savons maintenant dans quel siècle il vit », a déclaré le porte-parole du NPD en matière d’éthique, Charlie Angus.

Le sénat accueille aussi un sénateur progressiste-conservateur et deux indépendants.

Trois sénateurs (deux conservateurs et un libéral) doivent prendre leur retraite d’ici la fin de 2012. La Chambre haute compte 105 sénateurs.

 

 

Commentaires