/finance/taxes
Navigation
Où vont vos impôts?

300 000 $ dépensés pour les plantes

Une fortune en 2011-2012 pour les végétaux des ministères

plantes
Photo Karl Tremblay Une vingtaine de ministères ont arrosé les horticulteurs à hauteur de 306 773 $ pour l’entretien des plantes d’intérieur.

Coup d'oeil sur cet article

Les ministères du Québec et l’Assemblée nationale continuent à payer pour faire entretenir leurs plantes vertes par des fournisseurs privés. Découvrez combien vous avez payé pour verdir les corridors des bureaux de fonctionnaires.

Les ministères du Québec et l’Assemblée nationale continuent à payer pour faire entretenir leurs plantes vertes par des fournisseurs privés. En 2011-2012, le contribuable a déboursé plus de 300 000 $ pour une dépense que la Ligue des contribuables juge « superflue ».

Selon une compilation faite par le Journal à partir de données obtenues en vertu de la Loi sur l’accès aux documents des organismes publics, une vingtaine de ministères ont arrosé les horticulteurs à hauteur de 306 773 $ pour l’entretien des plantes d’intérieur. Ces sommes sont préliminaires, puisque les factures pour l’année 2012 n’ont pas encore été toutes colligées.

De tous les ministères, celui de l’Immigration et des Communautés culturelles (MICC) fait cavalier seul. L’entretien des plantes ne lui coûte absolument rien. Dans la foulée du budget Bachand de 2010, le MICC avait tout bonnement décidé de couper cette dépense.

« On n’achète plus de plantes et ce sont les employés qui s’occupent de celles qu’ils ont dans leurs bureaux tout simplement », avait expliqué une porte parole au Journal, en janvier 2011. Cet exemple n’a pas été suivi ailleurs.

Des contrats fort détaillés

Visiblement soucieux de la bonne exécution de la tâche, les organismes publics prévoient des clauses fort détaillées, et parfois drôles, dans leurs contrats avec les fournisseurs.

Ainsi, le ministère des Relations internationales (MRI) sent le besoin de préciser que les paysagistes d’intérieur Vertige « ne pourront être tenus responsables pour des dommages subits (sic) lors de circonstances incontrôlables tels : actes de vandalismes, surexposition des plantes à la lumière, panne d’électricité prolongée, grèves, sinistres, etc... ».

Au secrétariat du Conseil du trésor, on ordonne un « rapport hebdomadaire » pour détailler les tâches réalisées à chacune des visites. On préconise également que « chaque plante (doit être) arrosée individuellement dans son pot et ne recevoir que la quantité d’eau requise ».

Au ministère de la Famille et des Aînés, on demande aux contractants de « travailler proprement et discrètement ». Précis et méticuleux, le ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) s’assure que le contractant remplace, dans un délai de 30 jours, toute plante morte. La garantie « ne couvre pas les plantes dont le contenant est d’un diamètre de six pouces ou moins », clarifie-t-on.

« Pris à la gorge »

Du côté de la Ligue des contribuables du Québec, la directrice générale, Claire Joly, croit qu’il s’agit là d’une « dépense superflue. Ça frustre les citoyens qui attendent que l’appareil gouvernemental réduise le plus possible ses dépenses ».

Mme Joly soutient que « dans le contexte difficile où les contribuables sont pris à la gorge, le gouvernement devrait envoyer un signal clair sur toutes les dépenses non essentielles comme celle-ci ».

Admettant que la somme en jeu « ne va pas régler le déficit du Québec », la directrice générale de la ligue a ajouté qu’elle « ne fera pas de scandale avec 300 000 $ ».

Dans un exercice similaire publié en janvier 2011, le Journal avait révélé que les dépenses de divers ministères et organismes gouvernementaux furent de deux millions de dollars entre 2008 et 2010 pour l’entretien de plantes d’intérieur.

Avec la collaboration de Serge Laplante

 

Les 5 plus
coûteux
Selon les données obtenues par le Journal, les cinq postes de dépenses suivants occupent les positions de tête en matière de coûts pour l’entretien des plantes vertes en 2011-2012.
Transports
38 478 $
Emploi et
Solidarité sociale
36 893 $
Assemblée nationale
36 000 $
Sécurité publique
26 016 $
Culture, Communications et Condition féminine
25 109 $
Les plantes vertes du Conseil du trésor
Entre 2008 et 2010, il y avait 184 plantes vertes entretenues au Conseil du Trésor. Pour l’exercice 2011-2012, ce nombre est passé à 214. Une liste détaillée est communiquée aux horticulteurs qui doivent les entretenir toutes les deux semaines aux heures de bureau. C’est notamment le cas des quatre plantes du cabinet ministériel, des trois plantes de la réception et de la seule et unique plante verte de la salle à manger.
Réponse du ministère des Transports (MTQ)
« Le MTQ compte plus de 6 000 employés répartis dans 169 adresses civiques à travers le Québec. Les montants payés sont ce qui est payé pour ce type de service. Ni plus ni moins. Ce n’est ni plus cher ni moins cher qu’ailleurs. »
– Le porte-parole
Guillaume Beaurivage
Commentaires