/lifestyle/food
Navigation
nutrition

Les meilleurs choix de confitures et tartinades de fruits

Les meilleurs choix de confitures et tartinades de fruits
photo Istock Pour porter le nom de confiture, le produit doit contenir un minimum de 45 % de fruits et de 66 % de sucre.

Coup d'oeil sur cet article

La confiture est un incontournable du petit-déjeuner des Québécois. Sur les rôties, les bagels ou les muffins anglais, elle ajoute la petite touche sucrée qui fait sa popularité. Entre les variétés affichant plus de fruits ou moins de sucre, le consommateur a parfois de la difficulté à s’y retrouver. Tour d’horizon des principales variétés du commerce.

La confiture est un incontournable du petit-déjeuner des Québécois. Sur les rôties, les bagels ou les muffins anglais, elle ajoute la petite touche sucrée qui fait sa popularité.

Entre les variétés affichant plus de fruits ou moins de sucre, le consommateur a parfois de la difficulté à s’y retrouver. Tour d’horizon des principales variétés du commerce.

Selon la Loi sur les aliments et drogues, pour porter le nom « confiture », le produit doit contenir un minimum de 45 % de fruits et de 66 % de sucre. Un produit plus faible en sucre affi­chera un autre nom, souvent celui de tartinade puisque ce dernier n’est pas réglementé. En France, la législation permet l’appellation « confiture » dès que le produit contient un minimum de 61 % de sucre.

QUELQUES ALLÉGATIONS DÉMYSTIFIÉES

► Légère : L’aliment contient au moins 25 % moins de calories par portion que son aliment de référence (confiture légère vs régulière).

► Moins de sucre : L’aliment contient au moins 25 % moins de sucre par portion que son aliment de référence.

► Sans sucre ajouté : L’aliment ne contient aucun sucre ajouté ni aucun ingrédient additionné de sucres. En général, la mention implique le non-ajout de saccharose. Cette mention doit toutefois obligatoirement être accompagnée de la source de sucre de remplacement, qu’il s’agisse d’un jus de fruits ou d’un succédané de sucre, aussi appelé édulcorant de synthèse (composé chimique qui ne fait pas partie du groupe des glucides, mais qui possède un pouvoir sucrant tout en n’ayant peu ou pas de valeur nutritive), tel que le sucralose. Mais attention ! La mention « sans sucre ajouté » ne signifie pas pour autant que le produit est dépourvu de sucre puisqu’il peut en contenir naturellement !

QU’EST-CE QU’UN BEURRE DE FRUITS ?

Selon La loi sur les aliments et drogues, pour pouvoir porter le nom de confiture, un produit ne doit contenir ni pomme ni rhubarbe. Les produits contenant un de ces fruits doivent donc choisir une autre appellation, telle que tartinade ou beurre de fruit. Les beurres de fruits (le plus souvent à base de pommes) se préparent sensiblement de la même manière que les confitures, par la cuisson lente de la pulpe jusqu’à obtention d’une pâte épaisse qu’on peut étaler. Cela crée une saveur concentrée et douce, surtout dans le cas des beurres ne contenant pas beaucoup de sucre. Dans certains cas, le beurre de fruits contient du vrai beurre additionné de purée de fruits.

CHOISIR SA CONFITURE

La valeur énergétique des confitures varie entre 14 et 57 calories par portion de 15 ml. Si vous surveillez votre poids et prenez deux cuillères à soupe chaque matin, le choix d’une confiture moins calori­que est suggéré.

Les personnes diabétiques choisiront les variétés qui contiennent le moins de glucides. Celles qui n’apportent que 5 g de glucides, par exemple, ne représentent qu’une cuillère à thé de sucre et sont considérées comme de bons choix.

Les personnes qui évitent les édulcorants opteront pour des confitures sucrées avec des jus de fruits naturels. Le sucralose (Splenda) est le succédané utilisé dans les autres confitures non additionnées de sucre puisqu’il supporte la cuisson.

Il y a peu de différences de valeurs nutritives entre les confitures qui affichent les fruits comme premier ingrédient et celles qui affichent le sucre. Pourtant, on aime bien quand les glucides proviennent des fruits plutôt que du sucre. Choisissez de préférence des confitures qui contiennent plus de fruits que de sucre.

Il existe une grande variété de confitures et de tartinades faites au Québec. En optant pour des produits de chez nous, on encourage de petits producteurs et on favorise l’économie locale !


Pour d’autres conseils en nutrition, visitez mon site : www.kilosolution.com

 

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.