/news/politics
Navigation
CHEFFERIE DU PLQ

Un ex de l’ADQ intéressé

Benoît Pelletier passe son tour

Benoit Pelletier
Photo d'archives, Benoît Gariépy Benoît Pelletier suggère au Parti libéral de modifier sa façon de désigner son chef.

Coup d'oeil sur cet article

L’ex-adéquiste Adrien Pouliot songe à la chefferie du Parti libéral du Québec, lui qui avait claqué la porte de l’ADQ après la fusion avec la Coalition avenir Québec.

Comme vice-président de la Commission politique de l’ADQ, M. Pouliot était vigoureusement opposé à joindre le parti de François Legault. Cet ancien président de la CFCF (CTV-Montréal) avait vertement critiqué la « gauche efficace » que prône selon lui la CAQ.

Joint par le Journal, Adrien Pouliot a dit être en réflexion. « Une vraie course au PLQ n’a pas eu lieu depuis des lunes et c’est donc une opportunité unique dans une génération », a-t-il fait valoir.

Selon lui, aucun des grands partis n’est positionné à droite sur l’échiquier politique. « Si le PLQ souhaite se positionner davantage à droite, je pourrais être un candidat intéressant », insiste-t-il.

M. Pouliot attend de voir quelles seront les règles entourant la course à la chefferie avant de décider s’il se lance ou non.

Si la candidature d’Adrien Pouliot s’ajoute à la liste des prétendants au trône libéral, celle de Benoît Pelletier disparaît. Après réflexion, l’ancien ministre choisit de passer son tour, mais ne fait pas une croix sur un retour en politique active.

« J’en suis venu à la conclusion que ce n’était pas le bon moment de me lancer », a-t-il dit au cours d’un entretien avec le Journal.

Règles inéquitables

Avant de s’éclipser du débat, M. Pelletier appelle le PLQ à changer les règles qui entourent la course à la direction. Selon la constitution du PLQ, un congrès formé de 24 délégués par circonscription choisit le chef.

Pour Benoît Pelletier, cette méthode favorise les candidats qui ont une machine bien huilée. Il milite pour un scrutin universel qui permettrait « à des candidats qui ne disposent pas d’une aussi grosse organisation d’aspirer à la chefferie et de tenter leur chance et même, dans certains cas, de gagner ».

Commentaires