/news/currentevents
Navigation
trafic cocaïne

Deux accusés plaident coupable

Deux accusés plaident coupable
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Deux individus arrêtés dans le ­cadre de l’opération ­Cynique menée par la GRC en 2011, René Baril, 51 ans, et ­Robert Henrico, 71 ans, ont plaidé coupable hier à des accusations de complot.

La Poursuite et la Défense se sont entendues pour que des peines de 70 mois et de 60 mois de prison, moins les 17 mois de détention préventive, soient imposées respectivement à Baril et à Henrico.

La juge Isabelle Rheault de la Cour du Québec n’a pas encore rendu sa ­décision, car les ­représentations sur sentence se ­poursuivent aujourd’hui.

Condo piégé

L’opération ­Cynique a permis aux enquêteurs de la GRC de mettre au jour des complots pour importer de la cocaïne en provenance de la République dominicaine et du Venezuela.

Pour mener à bien son enquête, elle a utilisé les ­services d’un agent civil qui a mis à la disposition des ­trafiquants un condo bourré de caméras et de micros.

Le rôle de Baril a été de rencontrer un fournisseur en République dominicaine, pour importer une première cargaison de 40 kg de cocaïne, puis une autre de 200 kg si le coup fonctionnait la première fois.

Quant à Henrico, son rôle a été de trouver un investisseur pour permettre à l’un des trafiquants de se rendre au Venezuela.

Tous les complots éventés dans le ­cadre de l’opération Cynique n’ont ­jamais abouti.

D’autres accusés sont en attente de procès dans cette affaire.

Commentaires