/entertainment/music
Navigation

Céline Dion et Johnny Hallyday un « duo de rêve »

Céline Dion et Johnny Hallyday un « duo de rêve »
photo d’archives Johnny Hallyday arrive à Montréal quelques jours après avoir terminé l’enregistrement de son ­prochain album. Hier soir à Los Angeles, il a achevé le mixage de L’amour peu prendre froid, son duo avec Céline Dion.

Coup d'oeil sur cet article

Johnny Hallyday dit avoir « réalisé un rêve » en chantant avec Céline Dion.

En entrevue au Journal quel­ques jours avant d’offrir ses deux spectacles au Centre Bell, le rockeur français ne tarit pas d’éloges envers la diva québécoise, qui l’accompagne sur L’amour peut prendre froid, un titre inédit qu’on pourra entendre le mois prochain.

« C’est la réalisation d’un rêve, affirme Johnny Hallyday. Céline, c’est une voix extraordinaire. J’ai eu beaucoup de plaisir à chanter avec une vraie professionnelle. » En plus d’apparaître sur le nouvel ­album du rockeur (en magasin au Québec le 13 novembre), L’amour peut prendre froid comptera parmi les pièces de Sans attendre, la prochaine offrande de Céline Dion (dans les bacs le 5 novembre).

Les deux légendes ont souvent eu l’occasion de chanter ensemble, mais uniquement sur des plateaux d’émissions de télévision. Il s’agit de leur premier enregistrement sur disque.

« À l’origine, ce n’était pas un duo, raconte Hallyday. Mais l’idée d’une collaboration avec Céline m’est aussitôt venue à l’esprit. Je lui ai dit : “Qu’en penses-tu ? Je crois que c’est une bonne chanson pour toi. Elle mettrait ta voix en valeur.” Elle m’a répondu : “Tu as raison. Allons-y !” J’étais très heureux qu’elle accepte. »

En pleine forme

Johnny Hallyday quittera Los Angeles aujourd’hui pour Montréal. C’est dans l’enceinte du CH qu’il reprendra sa tournée stoppée en août. Le chanteur n’a pas chômé au cours des deux derniers mois. Entre 2 hospitalisations hautement médiatisées pour une « bronchite persistante », l’icône française a terminé l’enregistrement de son 48e album.

Bien qu’il refuse de répondre aux questions sur son état de santé, Hallyday se montre très généreux quand vient le temps d’aborder l’entraînement physique rigoureux auquel il s’astreint pour pouvoir monter sur scène chaque soir.

« Tous les jours, je fais une heure de sport dans ma salle de gym, dit-il. Ces temps-ci, je fais beaucoup de vélo. Pour le souffle, j’en ai besoin. Je n’ai plus 20 ans : j’en ai 69 ! À mon âge, il faut s’entretenir. Et le sport, c’est parfait pour ça. »

Johnny Hallyday ne considère pas l’activité physique comme un fardeau. « J’ai toujours aimé le sport. J’aurais pu devenir prof de gym si je n’avais pas été chanteur ! » rigole-t-il.

Retrouvailles

Johnny Hallyday est impatient de renouer avec ses fans québécois, trois mois après son passage sur les plaines d’Abraham.

Le chanteur garde un excellent souvenir du concert du 10 juillet dernier dans la vieille capitale.

« J’ai trouvé que c’était super bien organisé, dit-il. J’ai beaucoup aimé faire ce spectacle. Le public canadien est un public chaleureux. Je suis très heureux de revenir vous voir. »

Johnny Hallyday et son équipe n’ont apporté aucun changement au spectacle depuis cette fameuse date. Le chanteur laisse toutefois entendre qu’il pourrait proposer L’attente en primeur mondiale aux Montréalais. Écrite par Miossec et composée par Daran, un Français exilé au Québec depuis quelques années, cette pièce est le premier extrait tiré du nouveau disque du rockeur.

« Si c’est au point, on la fera », annonce-t-il joyeusement.

Et que dirait-il d’un duo live avec Céline Dion pour couronner le tout ? « On n’en a pas encore parlé, mais, si elle est disponible, ce serait formidable ! » s’exclame-t-il.


  • Johnny Hallyday se produira au Centre Bell jeudi et vendredi soir. Quelques billets sont encore disponibles.
  • En attendant la sortie du nouvel album du chanteur prévue pour le 13 novembre, Universal lancera le 23 octobre l’anthologie Hallyday Story, qui retracera la carrière de l’artiste au fil des décennies. Au programme : 23 CD — 420 titres de 1959 à 2006, dont 20 titres inédits ou rares.
Commentaires