/travel/outdoors
Navigation
drÔles d’oiseaux

Le cygne tuberculé

Le Cygne muet au temps des amours

Le cygne tuberculé

Coup d'oeil sur cet article

Je suis dans l’Ouest canadien, et sur les plans d’eau la saison des amours bat son plein. En fait la chance me permettra d’assister en ce doux printemps à une des parades nuptiales parmi les plus spectaculaires chez les oiseaux.

Deux cygnes tuberculés dont le nom vient de cette bosse qu’ils portent sur le bec, deux cygnes généralement unis pour la vie s’ébattent sur un lac. Selon les habitudes de l’espèce, les jeunes adultes ont attendu plus d’un an avant de se reproduire et le moment tant espéré vient d’arriver.

J’observe avec émerveillement les signes annonciateurs de ces ébats lorsque les plumes du cou se hérissent et que les lissages mutuels des plumes se multiplient. Puis débute cette inoubliable et combien harmonieuse chorégraphie.

UNE SCÈNE ASSEZ TORRIDE...

Durant une trentaine de minutes, le duo va glisser élégamment sur l’eau tandis qu’il multiplie les belles figures parfaitement synchrones. À la fin, j’observe l’élan vertical de ces corps qui émergent complètement hors de l’eau. Alors se produit l’accouplement. Tandis que la femelle demeure totalement immergée, le mâle saisit vigoureusement son cou pour achever ce véritable ballet aquatique.

Je réalise alors combien cette autre appellation de cygne muet convient parfaitement au moins vocal de tous les cygnes puisqu’ils n’ont échangé aucun son, aucun cri. Je les retrouve quelques jours plus tard au nid et tandis que la femelle couve de 4 à 8 œufs, le mâle particulièrement agressif en interdit toute approche. Eh, oh surprise ! Il émet quelques cris, car l’espèce possède tout de même un répertoire pour exprimer entre autres la détresse, les salutations et signaler quelques alertes.

Sa colère s’exprime par des battements d’ailes, en tapant l’eau de ses pieds palmés dont les effets sonores s’entendent à des centaines de mètres.

Il faut alors retraiter, car si les premières menaces s’avèrent inefficaces, de puissants coups de bec et des morsures peuvent laisser de douloureuses traces.

Plus tard les parents devront indiquer aux petits comment non seulement s’alimenter, mais surtout leur danse amoureuse qui offre de si beaux spectacles.

Commentaires