/news/health
Navigation
À la une | E.coli

Les commerçants locaux ne sont pas inquiets

Les commerçants locaux ne sont pas inquiets
photo Le journal de Montréal Pour Juan Hernandez-Villafuerte, grand consommateur de viande hachée, ce ne sont pas les annonces de contamination qui vont l’empêcher d’acheter chez Loblaws où il fait son épicerie.

Coup d'oeil sur cet article

Si l’annonce de deux nouveaux cas de contamination à la bactérie E.coli rend muets les supermarchés Provigo, Loblaws ou Walmart, elle fait jaser les plus petits commerçants qui se targuent de vendre local.

«Nous, on s’en lave les mains» de la crise de la contamination, lance sans détour Munir Amine, un des gérants de la boucherie Al-Khair, à deux pas du marché Jean-Talon. «Ici, on vend de la viande qui provient de Trois-Rivières. [...] Notre commerce ne ressent absolument aucun impact», assure-t-il. 

Même écho dans une boucherie des fermes Saint-Vincent où le propriétaire estime même que les ventes ont augmenté de 6 à 7% dans les deux dernières semaines. La cause : la viande est certifiée locale, biologique et son parcours est très facile à retracer.

«On est content, mais on ne s’amuse pas du malheur des autres. [...] Local ou pas, ce genre de situation ça ébranle la confiance des gens envers l’industrie de la viande et on est tous un peu affectés», explique Paul Saint-Vincent. 

Clients partagés

«On s’est beaucoup informé. Quand la viande vient de Toronto et on ne sait pas trop où ça a passé, on ne prend pas de chance», souligne Michel Blais, un client de Provigo. Pour la viande hachée, cette fois, il favorisera son épicerie de quartier puisque la viande est québécoise et hachée sur place.

Pour d’autres, comme Juan Hernandez-Villafuerte, ce n’est pas les annonces de contamination qui vont l’empêcher d’acheter de la viande hachée chez Loblaws où il fait son épicerie. En tant que Mexicain du Nord, la viande hachée se retrouve partout, même dans son petit-déjeuner et il n’est pas question de s’en priver.  «On peut juste espérer que ce soit correct», mentionne-t-il.


► Le nombre de cas de contamination à la bactérie E.coli liée à l’usine XL Foods en Alberta est de 10 au pays, dont deux au Québec. 

► Hier, les supermarchés atteints par la crise comme Loblaws, Provigo et Walmart sont restés muets quant à l’impact financier des cas de contamination.

Commentaires