/homepage
Navigation
Aurore boréale

Tout un spectacle dans le ciel!

Coup d'oeil sur cet article

Un spectacle des aurores boréales a eu lieu le lundi 8 octobre entre 20h30 et 21h dans le ciel de Rouyn-Noranda. Produites par l’activité du Soleil et du champ magnétique terrestre, les aurores boréales sont l’un des plus beaux phénomènes naturels. Selon le photographe, Hugo Lacroix, elles étaient exceptionnellement belles hier soir.

Ce phénomène impressionnant est produit par l’activité solaire. « Après une éruption solaire, des particules ionisées sont projetées dans l’espace et se rendent jusqu'à la Terre 18 à 24 heures après l’éruption dépendamment de son importance », a expliqué Andrée Cantin, météorologue à Environnement Canada. « Des champs magnétiques terrestres donnent une protection aux humains, car ils captent et maintiennent les particules à haute altitude », a-t-il ajouté.

Les aurores boréales se manifestent principalement dans le nord. « L'interaction entre les particules ionisées et la haute atmosphère forme les aurores dans les régions proches des pôles. C’est là où les champs magnétiques se déplacent », a-t-il mentionné. Les régions les plus concernées par ce phénomène restent le Groenland, la Laponie, l'Alaska, l'Antarctique, le nord du Canada et l'Islande.

L’effet lumineux

Les phénomènes auroraux nous offrent généralement des spectacles visuels de plusieurs couleurs. « Les particules ionisées réagissent avec l’atmosphère à une très haute altitude. Cela provoque la luminosité », a-t-il dit. Cependant, pour que les aurores boréales soient visibles, le ciel doit être dégagé et l’air doit rester propre. « Elles sont plus difficiles à constater dans les grandes villes à cause de la pollution », a-t-il indiqué.

Le spectacle est très changeant et peut se déplacer plus ou moins rapidement. « Les aurores bougent et se déplacent dépendamment des vents importants à haute altitude et l’arrivée des particules », a-t-il expliqué. La scène dure entre plusieurs minutes a plusieurs heures. « Le temps d’arrivée des particules dépend de l’importance de l’éruption solaire », a-t-il résumé. Selon M. Cantin, les lumières célestes nocturnes ont lieu toute l’année, mais plus fréquemment à l’automne.

Une apparence énigme

Il a souligné que le phénomène n’est pas bien compris par les gens et même les spécialistes. « Il y a encore des inconnues dans ce phénomène. Nous n’avons pas d’appareils à la hauteur ou les aurores se produisent. Les satellites spécialisés nous permettent d’avoir certaines informations, mais nous avons besoin de l’étudier plus précisément », a-t-il conclu.

Les champs électromagnétiques sont à l'origine de plusieurs pannes électriques et donnent un impact sur les satellites des télécommunications. « Au Québec, nous avons déjà eu des pannes électriques importantes chez Hydro-Québec.

Commentaires