/sports/hockey
Navigation
LNH

Ovechkin menace encore

RE_2012_09_23T172429Z_01_MOS26_RTRMDNP_3_ICE_HOCKEY_RUSSIA_OVEC
Photo : REUTERS Alexander Ovechkin a encore une fois menacé de demeurer en Russie au terme du conflit dans la LNH.

Coup d'oeil sur cet article

Depuis le début du lock-out, l’attaquant des Capitals de Washington Alexander Ovechkin a à plusieurs reprises été virulent envers la Ligue nationale (LNH).

Il a de nouveau fait connaître son mécontentement à des journalistes après une rencontre de son équipe dans la Ligue continentale de hockey (KHL), le Dynamo de Moscou, samedi.

La vedette a encore menacé de rester en Russie, stipulant même que si la prochaine convention collective ne lui plaisait pas, elle chercherait à faire annuler son entente.

«Si mon contrat est amputé de beaucoup, ce serait possible de l'annuler en cour, a déclaré Ovechkin. Si les bonzes de la NHL continuent de faire des offres aussi "profitables", [le lock-out] durera longtemps. Nous sommes loin d'un compromis.

«Il y a beaucoup de nuances, beaucoup de roches cachées, et elles sont toutes en faveur de la ligue. Pour quelle raison nos salaires devraient-ils être réduits? Ils disent : "réduisons la durée des contrats à cinq ans et coupons les salaires de 24%". Que restera-t-il après? Ils offrent des salaires et maintenant, ils veulent reprendre l'argent? C'est pour ça qu'il y a un lock-out.»

Ovechkin connaît un bon début de saison avec le Dynamo, ayant amassé 12 points, dont cinq buts, en 12 matchs. Cependant, il n'a visiblement pas digéré les derniers développements dans les négociations.

«La LNH a fait miroiter un beau rêve devant les médias et les partisans, mais en réalité, c'est un mensonge. Ce n'est que de la poudre aux yeux. Elle travaille à montrer qu'elle veut sauver la saison, mais elle n'offre rien de nouveau. C'est toujours la même chose, dans des mots différents.»

Le Russe a été l'un des premiers joueurs à quitter vers l'Europe au déclenchement du conflit de travail dans la LNH.

 

Commentaires