/lifestyle/health
Navigation
Santé

Vous ne vous souvenez plus?

Vous ne vous souvenez plus?
photo fotolia Avec le rythme trépidant de la vie d’aujourd’hui, il peut arriver que nous éprouvions des trous de mémoire, il ne faut pas s’en alarmer outre mesure. Il faut en parler à son médecin si ces oublis persistent et affectent la vie quotidienne de façon récurrente.

Coup d'oeil sur cet article

Par les temps qui courent, l’actualité nous rappelle que certains oublient... En fait, ils souhaiteraient surtout être oubliés! Il est vrai toutefois que notre mémoire nous joue à l’occasion de mauvais tours. C’est généralement normal si on est fatigué, stressé, distrait, inquiet ou si on prend de l’âge.

Par les temps qui courent, l’actualité nous rappelle que certains oublient... En fait, ils souhaiteraient surtout être oubliés! Il est vrai toutefois que notre mémoire nous joue à l’occasion de mauvais tours. C’est généralement normal si on est fatigué, stressé, distrait, inquiet ou si on prend de l’âge.

Ce qu’il ne faut surtout pas oublier, c’est que la mémoire s’entretient et que même si on est rendu à l’âge de la retraite, notre mémoire, elle, devrait continuer à travailler.

Au cours de notre vie, ce que nous voyons, éprouvons, entendons, sentons et goûtons est enregistré par notre cerveau dans notre mémoire. Celle-ci comporte différentes parties qui emmagasinent les expériences que nous vivons en fonction du moment où nous les avons vécues. La mémoire des faits anciens, par exemple, contient les expériences reliées à notre enfance, la couleur de notre première bicyclette ou les souvenirs de nos premières amours. La mémoire des faits récents, elle, nous permet de nous rappeler ce que nous avons fait hier, avant-hier, ce que nous avons mangé ou les personnes que nous avons rencontrées. Enfin, la mémoire à court terme emmagasine les informations que nous venons tout juste de relever comme le nom d’une personne ou le numéro de l’espace de stationnement où notre voiture est garée.

LES PERTES DE MÉMOIRE

Notre cerveau commence à se modifier dès l’enfance. Des cellules disparaissent, lentement, quelques-unes à la fois, et notre corps produit en moins grand nombre les nutriments dont notre cerveau a besoin pour fonctionner. Avec l’âge, ces modifications finissent par influencer notre mémoire. Les informations peuvent être emmagasinées différemment et il peut devenir plus difficile de se les remémorer. Généralement, la mémoire des faits anciens et la mémoire à court terme ne sont pas affectées par l’âge. Cependant, la mémoire des faits récents peut l’être. On peut, par exemple, oublier le nom d’une personne récemment rencontrée ou celui de la personne qui nous a remis une enveloppe brune contenant 25 000 $... C’est normal. Toutefois, si on ne se souvient pas d’avoir reçu l’enveloppe, c’est plus inquiétant...

Par ailleurs, il est également normal de connaître un mot précis, mais d’être incapable de le formuler bien qu’on ait l’impression de l’avoir sur le bout de la langue. C’est un trou de mémoire. Généralement, le mot refera surface avec le temps.

CONSULTER

Plusieurs causes, autres que le vieillissement, peuvent être à la source de troubles de mémoire. Cela peut être une dépression, les effets secondaires de l’usage de certains médicaments, un choc sur la tête, l’excès d’alcool ou des problèmes auditifs qui compliquent la communication. Dans certains cas, il peut s’agir de confusion. Nous en éprouvons tous les symptômes, à un moment ou à un autre, qui consistent à être incapable de maintenir en tête des pensées ou de réaliser des actions cohérentes. Lorsqu’elle persiste durant plusieurs heures ou plus longtemps, cette confusion n’est toutefois pas normale. Par ailleurs, d’autres maladies, comme la maladie d’Alzheimer, impliquent une perte progressive de la mémoire et des capacités mentales.

Vous devriez consulter votre médecin de famille si les troubles de mémoire que vous ou l’un de vos proches éprouvez affectent votre vie de tous les jours; si vos trous de mémoire sont plus fréquents qu’auparavant; si vous oubliez la façon de faire ce que vous faisiez souvent par le passé; s’il vous devient difficile d’apprendre de nouvelles choses; si des phrases ou des faits sont souvent répétés dans la même conversation ou s’il vous est difficile de vous souvenir de ce que vous faites chaque jour.

 

Commentaires