/entertainment/music
Navigation

Jonathan Roy en samouraï

Le chanteur manie le sabre dans son nouveau clip, Comme si

Jonathan Roy
Photo Courtoisie Jonathan Roy a suivi un entraînement de deux mois avant le tournage de son nouveau clip, Comme si, filmé dans une forêt des Laurentides.

Coup d'oeil sur cet article

Jonathan Roy «a tripé au boutte», à jouer les samouraïs dans son nouveau clip pour la chanson Comme si.

Oui, oui, vous avez bien lu, le jeune chanteur manie le sabre dans le clip de ce nouvel extrait de l’album La route.

Tourné dans une forêt des Laurentides, Comme si raconte l’histoire d’un amour impossible avec une Japonaise.

Jonathan Roy, qui s’était déjà montré en sous-vêtements dans une série de photos sexy pour le magazine Summum Girl, apparaît torse nu dans le clip.

Son personnage doit prouver au beau-père de sa flamme qu’il est digne de sa fille, mais les choses ne sont guère aisées puisqu’il peine à manger du riz avec des baguettes.

Déterminé, il suit un entraînement de samouraï et quand sa dulcinée est attaquée par trois malfrats, il vole à son secours et les tue chacun d’un coup de sabre dramatique filmé au ralenti, se gagnant ainsi le respect de son beau-père.

«C’est le réalisateur Dan Fumaria qui a eu l’idée. J’ai trouvé ça super cool. Je pense que c’est bien réussi», a dit Jonathan Roy, lors d’un entretien avec Le Journal de Québec, hier.

Réactions

Le clip a suscité bien des commentaires sur les réseaux sociaux depuis sa mise en ligne. Plusieurs ont tourné en dérision le clip, mais Roy n’avait pas pris connaissance des réactions lorsqu’on lui a parlé.

«Je n’ai pas regardé encore, mais moi, j’adore le clip. Je ‘’tripe’’ au boutte. Je pense que c’est une des premières fois qu’un clip de samouraï est fait au Québec. C’est original et on a tellement eu du plaisir à le faire», mentionne Roy.

Pour incarner un samouraï crédible aux yeux des Japonais, Jonathan Roy a suivi un entraînement de deux mois avec un senseï au Centre Koryukan, à Montréal.

«J’ai adoré mon expérience. J’ai appris la base de l’art des samouraïs. Ça va de la façon de tenir son sabre à la démarche», dit le chanteur.

À l’ADISQ

Outre son clip, on pourra voir Jonathan Roy à l’émission Belle et Bum, demain, où il chantera It’s My Life, de Bon Jovi, et Quand on est en amour, de Patrick Norman.

Il assistera au gala de l’ADISQ, dimanche, où la troupe de Don Juan est en lice pour le Félix de l’album contemporain de l’année.

À ce sujet, Jonathan Roy indique qu’il a encore espoir que la comédie musicale passe par Québec, au mois de mai prochain, pour des représentations au Capitole.

«On pousse très fort. On aimerait le présenter ici pour ma famille et les gens de Québec.»

Occupation double

À travers tout ça, il trouve le temps de jeter un œil sur Occupation double pour épier les faits et gestes de son ancienne amie de cœur, Sarah.

«C’est elle qui m’a fait regarder l’émission quand nous étions ensemble. Elle est devenue une amie. Il n’y a pas de malaises. J’ai tourné la page», conclut-il.

 

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.