/misc
Navigation

Une nouvelle vie pour le poulet rôti (extrait)

Coup d'oeil sur cet article

Histoire de vous mettre en appétit, permettez que je vous propose un extrait de ma chronique hebdomadaire parue dans le Journal:

Pour que ça goûte, il faut en mettre (des aromates) pour la peine. Pas juste une pincée, des cuillerées. Après tout, il y a un poulet entier à couvrir. Pendant que le four chauffe à 375 °F, on met les épices et les herbes dans un petit bol et on y ajoute une ou deux cuillerées d’huile, juste ce qu’il faut pour bien envelopper le mélange d’aromates. On prend ensuite un pinceau à badigeonner (ou, mal pris, une petite cuillère) et on répartit bien le mélange sur tout le poulet.

On en met aussi à l’intérieur de la cavité – et on peut même soulever la peau de la poitrine et badigeonner un peu sous la peau, ça ajoute du goût à la viande. On met aussi un oignon, une branche de céleri et une carotte dans la cavité, toujours pour ajouter du goût.

Une nouvelle vie pour le poulet rôti.