/news/health
Navigation
crise cardiaque

Le vaccin antigrippal réduirait les risques

vaccin
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO – Le vaccin antigrippal pourrait réduire considérablement les risques d’un événement cardiaque majeur et d’un décès cardiaque, affirment deux chercheurs de Toronto.

Dans le cadre du Congrès canadien sur la santé cardiovasculaire 2012 qui a commencé dimanche à Toronto, les deux cardiologues ontariens ont présenté les résultats d’études selon lesquelles le vaccin contre la grippe pourrait servir de traitement significatif pour garder le cœur en santé et contrer les événements cardiovasculaires.

Un des chercheurs, le Dr Jacob Udell, a examiné de nombreux tests cliniques sur ce sujet, remontant jusqu’aux années 1960.

«Pour ceux qui avaient reçu le vaccin antigrippal, la réduction du risque était assez importante», a dit le Dr Udell.

Les chercheurs ont examiné 3227 patients — dont 50 % qui n’étaient pas atteints de troubles cardiaques – et ont administré le vaccin antigrippal, à la moitié d’entre eux. Les personnes ayant reçu le vaccin ont été choisies de façon aléatoire.

Selon les résultats des études, après un suivi d’un an, le vaccin contre la grippe a permis de réduire d’environ 50% le risque d’un événement cardiaque majeur (crise cardiaque, AVC, décès cardiaque), comparativement au groupe qui avait reçu un placebo.

 

 

Commentaires