/entertainment/movies
Navigation
Lance et compte

La communauté LGBT salue Lance et compte

La communauté LGBT salue  Lance et compte
photo courtoisie Philippe Lalumière (Dave Morissette) en conférence de presse avec Marc Gagnon (Marc Messier) dans Lance et compte.

Coup d'oeil sur cet article

La communauté LGBT (lesbiennes, gais, bisexuels et transgenres) applaudit la nouvelle saison de Lance et compte. La Fondation Émergence salue notamment la sortie du placard du hockeyeur Philippe Lalumière. Selon Martine Roy, présidente de l’organisme, la série écrite par Réjean Tremblay confirme ce qu’elle croit depuis longtemps : le Québec est une des sociétés les plus progressistes sur l’homosexualité au petit écran. «Je pense au petit gars qui aime le hockey... C’est bien d’avoir un exemple pareil. Ça montre qu’on peut jouer au hockey et réussir, peu importe son orientation sexuelle. Lance et compte est une série très regardée. L’impact est important.»

Martine Roy acclame l’arrivée d’un nouveau personnage homosexuel dans l’univers télévisuel, d’autant plus qu’il s’agit d’un athlète professionnel. «L’homosexualité dans le sport, ça demeure un grand tabou», indique-t-elle.

Pour appuyer son propos, elle cite la Fondation Émergence et sa campagne de 2010 destinée au milieu sportif. «Trouver des athlètes qui voulaient parler du sujet, c’était très dur... surtout du côté des sports d’équipe comme le hockey, le baseball et le football.»

Un milieu «fermé»

Même son de cloche au Conseil québécois LGBT. Président-directeur général de l’Association, Steve Foster parle du milieu sportif comme d’un «milieu fermé». Mais selon lui, le nombre croissant de sorties de placard recensées au cours des dernières années est un «signe très encourageant». «L’important, c’est d’avoir une visibilité dans toutes les sphères sociales, note-t-il. On apprend par l’exemple. Voilà pourquoi c’est toujours une bonne chose d’avoir des personnages LGBT dans des séries télé. Ça contribue à changer les mentalités dans plusieurs domaines.»

Commentaires