/homepage
Navigation

Une fête d’Halloween tourne en bagarre générale à Carignan

Coup d'oeil sur cet article

Une fête privée, mais «payante» de type open house a tourné en bagarre générale en soirée samedi dernier sur la route 112 à Carignan.

L’invitation avait été lancée en après-midi sur les réseaux sociaux par le locataire d’une résidence privée. Plus de 1000 personnes avaient répondu à l’appel, selon l’évaluation faite par la police.

La fête ayant pris de l’ampleur pour vite atteindre un point critique de surchauffe, de nombreuses plaintes ont été logées à la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent par des commerçants et des résidants des alentours ameutés par le comportement bruyant et erratique des fêtards. De nombreux effectifs policiers ont été dirigés et déployés sur place.

«Les fêtards circulaient sur les terrains privés environnants, les propriétaires craignaient alors pour leur sécurité», indique le porte-parole du corps policier, Pierre Tremblay.

Perte de contrôle

Engagés par l’organisateur de la fête, des agents de sécurité avaient totalement perdu le contrôle de la situation. Les policiers se sont donc employés à disperser la foule qui a réagi plutôt négativement.

Durant l’évacuation des participants les plus actifs, des roches ont été lancées aux policiers. Des bagarres ont également éclaté entre individus forçant les policiers à émettre des constats d’infraction. Quatre ambulances ont été dépêchées sur les lieux afin de porter assistance aux individus impliqués dans la bousculade, notamment à des mineurs victimes d’intoxication, mais rien de grave n’a été rapporté.

Devant la tournure des événements, les policiers ont aussi pris la décision de fermer temporairement la route 112. «Un grand nombre de passants marchaient aux abords de cette zone de haute vitesse et peu éclairée, ce qui mettait en péril leur sécurité et celle des automobilistes», note le policier.

L’intervention rapide et coordonnée des policiers a eu pour résultat de limiter les débordements et d‘en amoindrir les conséquences, aux dires du policier. Une enquête est en cours afin de déterminer les mesures qui pourraient être prises contre l’organisateur, a-t-il ajouté.

Sur YouTube

L’échauffourée de samedi dernier à Carignan s’est vite retrouvée sur YouTube. On y entend d’un des manifestants que les policiers ont fait usage du poivre de Cayenne pour mâter et disperser certains individus. Les courts extraits filmés permettent de croire qu’une bagarre générale était au menu de la soirée. Il y a eu un peu de bousculade entre individus puis le mot d’ordre lancé haut et fort par un participant: <I>générale<I>!!! On voit aussitôt que le message a porté, la bousculade que ne peuvent contrer les agents de sécurité s’intensifie et les coups pleuvent de part et d’autres.

https://www.youtube.com/watch?v=_ud_hEGYOWU

Dans un communiqué, la Régie de police incite le public à demeurer vigilant face à ce nouveau phénomène diffusé massivement à l’aide des médias sociaux. Tout individu prenant sur lui d’organiser un tel événement sans avoir le permis préalable approprié et sans respecter la réglementation municipale s’expose à des poursuites et à des amendes.

 

Commentaires