/lifestyle/health
Navigation
Santé

Vos cheveux vous abandonnent?

Vos cheveux vous abandonnent ?
photo fotolia L’alopécie touche près de 70 % des hommes à différents niveaux et peut survenir progressivement ou soudainement.

Coup d'oeil sur cet article

Nous en perdons tous. En perdre environ une centaine par jour est normal. Les cheveux repoussent. Toutefois, en perdre constamment plus laisse présager que, tôt ou tard, la perte sera supérieure au gain et votre crâne risque fort d’être à découvert.

Nous en perdons tous. En perdre environ une centaine par jour est normal. Les cheveux repoussent. Toutefois, en perdre constamment plus laisse présager que, tôt ou tard, la perte sera supérieure au gain et votre crâne risque fort d’être à découvert.

Comme une forêt, la chevelure est vivante. Les cheveux poussent à raison d’environ un centimètre par mois, vivent quelques années, entre 2 et 5, puis arrêtent de pousser et meurent. C’est le sort qui attend les quelque 100 000 cheveux que nous avons en moyenne sur la tête. Ceux qui nous quittent sont remplacés par de nouvelles repousses. Les chutes de cheveux se produisent de 50 à 100 fois par jour avec des pointes jusqu’à 175 au moment des changements de saison. Une petite glande sébacée, à la base de ceux-ci, participe à leur renouvellement jusqu’à une vingtaine de fois au cours d’une vie et lorsque ce processus s’accélère, on qualifie cet état d’alopécie.

L’ALOPÉCIE

C’est un phénomène qui touche généralement les hommes, mais certaines femmes peuvent également en souffrir, notamment, après une grossesse. Différentes causes sont associées à l’alopécie toutefois, la principale est une surabondance d’hormones mâles qu’on qualifie d’alopécie androgénique. Les hormones mâles font en sorte d’accélérer le cycle de vie du cheveu et rendent ainsi sa chute plus rapide. Près de 70 % des hommes en souffrent à différents niveaux. Pour certains, l’alopécie se traduira par une diminution du volume des cheveux, et pour d’autres elle signifiera l’apparition de la calvitie. Cet excès d’hormones est héréditaire. Si votre père avait le crâne dégarni, les probabilités que le vôtre le soit également sont particulièrement élevées.

D’autres causes peuvent également entrer en ligne de compte comme, par exemple, l’angoisse prolongée ou un stress permanent. Une alimentation inadéquate avec des carences en fer, cuivre, zinc, silicium ou, de vitamines B, peut également provoquer la chute de cheveux.

SYMPTÔMES

L’alopécie peut survenir progressivement ou de façon aiguë. Des racines de cheveux douloureuses, l’apparition de pellicules, des cheveux ternes, un excès de sébum ou des démangeaisons du cuir chevelu sont des signes précurseurs. Un symptôme qui devrait vous alerter: des cheveux sur votre oreiller le matin. Si vous croyez en perdre plus d’une centaine par jour, il est nécessaire d’intervenir rapidement. Il est beaucoup plus facile de freiner la chute des cheveux que d’en favoriser la repousse.

Méfiez-vous cependant des annonces de traitements miracles qui promettent presque qu’il sera nécessaire de se faire couper les cheveux toutes les 2 semaines! Pour un diagnostic adéquat de votre alopécie, le spécialiste à consulter est un dermatologue. Demandez à votre médecin de famille de vous recommander pour une consultation.

 

Commentaires